Le bilan de la deuxième journée de Top 14

  • Le bilan de la deuxième journée de Top 14
    Le bilan de la deuxième journée de Top 14
Publié le , mis à jour

La déception Racing, la petite surprise Agen et les sueurs froides du Stade toulousain voici ce qu'il faut retenir de la seconde journée du Top 14.

Le match : Stade français – La Rochelle

Un match d'une rare intensité qui a laissé plusieurs joueurs sur le carreau dont Geoffrey Doumayrou Djibril Camara.et Jonathan Danty. Le Stade français a été emmené par ses historiques : Antoine Burban, Sergio Parisse, Alexandre Flanquart ou encore Jonathan Danty ont été intenables. Loin d'être favoris les Parisiens se sont imposés 35-24 avec le bonus offensif. Contrairement au premier match Paris a tenu le coup toute la rencontre malgré le réveil rochelais sous l'impulsion de Victor Vito.

En hausse : Agen

Bien que courageux Agen avait n'avait pas pesé bien lourd contre l'armada de Montpellier. La seconde rencontre s'annonçait tout aussi compliqué face au Racing 92. Bien que dominé Agen s'est montré (trop) joueur sous l'impulsion de Jake McIntyre sur les nombreux ballons laissés en route par le Racing. Dominé durant la majeure partie de la rencontre le SUALG s'est montré réaliste avec un 100 % au pied de l'ouvreur australien et deux essais quasiment coup sur coup. En zone mixte Alain Tingaud a reconnu la maladresse des adversaires mais a tenu à saluer la victoire de ses hommes : « Peut-être que nous allons descendre, je ne sais pas, mais laissez-nous jouer. Parce qu'avec cet état d'esprit, on peut aller très loin ».

 

En baisse : Racing 92

Ce qui a sauté aux yeux c'est inefficacité des Racingmen à conclure à l'image de Yannick Nyanga pourtant aidé par 2 soutiens. Les tentatives de off-load de Leone Nakarawa n'auront jamais réussi à trouver la faille comme contre Castres une semaine avant. Contrairement à la première journée où la victoire avait été acquise dans la douleur, le Racing a cruellement manqué d'applications et de réalismes. Même Dan Carter a manqué une transformation quasiment en face des poteaux. Les téléspectateurs ont également assister à quelques tensions entre le capitaine Szarzewski et quelques coéquipiers. A la fin du match Jacky Lorenzetti a semblé très agacé «J'ai honte de mon équipe. 18 internationaux sur le terrain, des champions de France, des champions du monde, des champions d'Europe … Aujourd'hui, c'est quasiment une faute professionnelle... ».

Le chiffre de la semaine : 23

Tenu en échec la semaine dernière sur le synthétique d'Oyonnax 23-23, le Stade toulousain a failli laisser filer deux nouveaux points. Et pourtant Toulouse avait le match bien en main à deux minutes de la fin du match, Pau n'ayant franchi que trois fois. Julien Tomas en force a rapproché les siens à portée de fusil des Toulousains. Après la sirène les Béarnais ont décidé de faire fi des consignes de Simon Mannix qui souhaitait absolument aller chercher la pénal-touche pour accrocher les deux points du nul. Finalement Tom Taylor a opté pour le bonus défensif face aux perches. Toulouse l'a emporté 23-19 mais joue à se faire peur en ce début de saison. 

Le fait de la semaine : L'essai de George Tilsley

L'essai de l'ailier néo-zélandais d'Agen George Tilsley a fait parler. Il est surtout la preuve que même assisté par le réalisateur de la rencontre l'arbitre vidéo n'est pas toujours en mesure de répondre aux questions de l'arbitre central. Sur cette action la passe de Julien Hériteau apparaît clairement en-avant (de 5 m) selon Canal +. Après le match l'arbitre Pierre Brousset a justifié la décision d'accorder l'essai comme ceci « On juge le moment où le ballon quitte les mains du passeur. Vu qu'aucun angle de vue ne nous montre que le ballon part en-avant pour nous il n'y a pas en-avant. » 

 

Le XV de la semaine :

15. Henry Immelman (Montpellier); 14. Cheslin Kolbe (Toulouse),  13. Jonathan Danty (Paris),  12. François Steyn (Montpellier),  11. George Tilsley (Agen);  10. Camille Lopez (Clermont),  9. Baptiste Couilloud (Lyon, Oscar de la Semaine);  8. Sergio Parisse (Paris), 7. Vincent Farré (Agen),  6. Judicaël Cancoriet (Clermont);  5. Paul Wilemse (Montpellier),  4. Loïc Jacquet (Castres);  3. Dave Ryan (Agen), 2. Mickaël Ivaldi (Lyon),  1. Antoine Tichit (Castres).

Par Hugo Dervissoglou

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?