Julien Dupuy : « Antoine Burban nous a beaucoup apporté »

  • Julien Dupuy :  « Antoine Burban nous a beaucoup apporté »
    Julien Dupuy : « Antoine Burban nous a beaucoup apporté »
Publié le , mis à jour

Le nouvel entraîneur des trois-quarts du Stade français revient sur la victoire des siens face à la rochelle (35-24).

Comment analysez-vous la dernière victoire face à La Rochelle ?

Nous avons réalisé soixante très bonnes premières minutes. Je regrette seulement que nous ayons encaissé plusieurs essais en fin de match, ce qui nous prive aujourd’hui du bonus offensif. Mais par rapport à la dernière rencontre contre Lyon (16-25), où nous étions totalement passés à côté, les progrès sont évidents.

Le Stade français a montré un visage très séduisant, à Jean Bouin…

Pour tout vous dire, nous n’avions pas parlé de jeu dans la semaine. Nous avions juste parlé d’état d’esprit. Les attitudes n’avaient pas été bonnes contre Lyon et les garçons ont rectifié ça contre La Rochelle. Derrière, le jeu a suivi.

Patrice Collazo, l’entraîneur rochelais, disait en fin de match que vous l’aviez aussi surpris en défiant son équipe dans l’axe. Qu’en dites-vous ?

Tout le monde nous attend sur les largeurs et nous avions donc décidé de mettre aussi l’accent sur du jeu dans l’axe. Nous allons essayer de surprendre nos adversaires, cette année.

Comment avez-vous jugé la performance de vos internationaux Jules Plisson et Jonathan Danty ?

Je les ai trouvés plutôt bien. Jonathan a fait un très gros match au milieu du terrain. Jules aussi, même s’il lui reste encore deux ou trois petites choses à régler. Je veux enfin souligner le retour d’Antoine Burban, qui nous a beaucoup apporté dans tous les secteurs de jeu.

Finalement, la seule mauvaise nouvelle est la blessure à un genou de Djibril Camara…

Djibril doit passer des examens complémentaires ce matin. Mais ça fait chier. Il était très en forme et je le sens vraiment bien, cette année. Cette blessure arrive au mauvais moment. J’espère que ce ne sera pas trop grave.

Qu’avez-vous pensé des performances de vos recrues, Maxime Gau et Tony Ensor ?

Maxime est de mieux en mieux et a été très bon contre La Rochelle, samedi dernier. C’est un très bon mec, ce qui ne gâche rien. Concernant Tony, je ne le connaissais pas avant qu’il n’arrive ici. Il débarquait de Nouvelle-Zélande et j’avais peur qu’il peine à trouver des repères dans un championnat comme le Top 14, assez âpre et bien moins aéré que ne l’est le Super Rugby. J’ai donc été rassuré par sa performance. Il a une belle ligne de course et a très bien relayé Djibril Camara, après sa blessure.

Personnellement, comment avez-vous vécu la transition de joueur à entraîneur ?

Ça se passe plutôt bien. J’arrive à prendre des repères et le terrain ne me manque pas du tout. Mais c’est un autre boulot. Tu réfléchis tous les jours, les journées sont plus longues…

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?