Mont-de-Marsan déroule

  • Mont-de-Marsan déroule
    Mont-de-Marsan déroule
Publié le , mis à jour

Malgré un passage à vide d’une demi-heure, les Montois se sont imposés sans souffrir, empochant au passage un deuxième bonus offensif en deux rencontres à domicile (38-11).

Résumé du match

Trois essais à zéro au bout de vingt minutes, les Montois n’ont pas manqué leur entame. Mais à trop vouloir jouer, ils se sont peut-être un peu enflammé et les Bretons, qui n’ont pas l’habitude de lâcher l’affaire, ont réussi d’abord à limiter les dégâts en marquant un essai parti de loin juste avant la mi-temps, avant de revenir à 6 petits points aux alentours de la 50ème minute. Suffisant pour réveiller les locaux qui finissaient en boulet de canon pour inscrire trois nouveaux essais, montrant au passage l’épaisseur de leur effectif qui reste très performant malgré les nombreux blessés. Les Montois sont donc sur la bonne voie, ce qu’il faudra confirmer la semaine prochaine face à Carcassonne. Les Vannetais, de leur côté, ont montré de belles intentions et en feront souffrir d’autres.

Le fait du match

Même si Vannes est revenu tout près des Montois avant de lâcher en fin de rencontre, leur début de match les a lourdement handicapés. Non pas qu’ils aient été absents des débats, mais pendant les vingt premières minutes, les Landais ont récité un rugby puissant, rapide, inspiré et efficace. Les Bretons ont donc payé en fin de rencontre les trésors d’énergie dépensés pour tenter de revenir.

Le plus bel essai

Le troisième essai inscrit par Yohann Laousse-Azpiazu est magnifique. À partir d’une mêlée au centre du terrain, Clément Otazo se servait de Matanavou comme leurre pour déchirer la défense bretonne. Il servait à hauteur Wakaya qui, repris, servait en tombant Loustalot. Le demi de mêlée écartait tout de suite au large vers une ligne de trois-quarts arrivant à pleine vitesse. Deux cadrages parfaits décalaient l’arrière montois qui s’en allait marquer sans opposition.

L’homme du match

Cela faisait longtemps que Clément Otazo n’avait pas débuté une rencontre comme titulaire au poste d’ouvreur. Il n’a pas manqué son rendez-vous. Aussi courageux qu’élégant, le demi d’ouverture a mené de main de maître son équipe, montrant une capacité rare à s’engager dans les défenses, et à s’offrir aux plaquages adverses pour faire jouer au contact ses partenaires. La grande classe.

Les meilleurs

À Mont-de-Marsan : Otazo, Garrault, Malafosse, Laousse-Azpiazu, Brethous, Du Preez, Muzzio, Desmaison
À Vannes : Tafili, Van Jaarsveld, Picault, Radrodro

Par Pierre Baylet

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?