La Rochelle donne la leçon à Clermont !

  • La Rochelle donne la leçon à Clermont !
    La Rochelle donne la leçon à Clermont !
Publié le , mis à jour

Pour sa première à Marcel-Deflandre cette saison, le Stade rochelais a fait le spectacle face à l'ASM, champion sortant. Score final : 51-20 pour les Maritimes, bonus offensif en prime.

RÉSUMÉ DU MATCH

Stade agrandi et garni de 16 000 personnes, le champion de France pour débuter à la maison. Le contexte rendait la rencontre forcément attendue entre Rochelais et Clermontois, samedi à Marcel-Deflandre. Le spectacle, lui, n’a pas manqué. Il ne fallait que 40 secondes à Gabriel Lacroix pour aller au bout, concluant une action de 80 mètres avec le Fidjien Levani Botia, positionné en troisième ligne (n°7), et en soutien à deux reprises. Une dynamique épatante entre les deux joueurs qui permettait aux Jaune et Noir de frapper les esprits. Premier gong./// Peu avant la 20e minute, un nouveau bijou faisait que les Maritimes prenaient encore un peu plus le large (lire ci-dessous). Puis quatre nouveaux essais avant la première période finiront de noyer définitivement les espoirs de Clermont (43-6 à la pause). Victor Vito, à la conclusion d’un maul (24’), puis un essai de pénalité après un en-avant clermontois dans ses 5 mètres (32’), deux autres de Hikairo Forbes (37’) et d’Alexi Balès (40+1’), inspiré au ras, finissaient de tuer le match. À la reprise, Lacroix aplatissait à la chute d’un coup de pied dans l’en-but (41’, 48-6). Clermont revenait au score avec deux essais de Fritz Lee (57’), et de Pether Betham (66’). Mais ça restait insuffisant (51-20) pour priver les Rochelais (outre de la victoire) du point de bonus offensif (sept essais à deux).

L’ACTION DU MATCH

À Brive, il y avait eu un une-deux entre Arthur Retière et Gabriel Lacroix. Ce samedi, on a retrouvé ce même Gabriel Lacroix à la conclusion de deux essais. Le plus complet, d’un point de vue collectif, est le second des Rochelais (19e). Mis au frigo pour prendre de la fraîcheur (et on comprend mieux pourquoi !) par le staff lors du déplacement au Stade français, le deuxième ligne fidjien Jone Qovu apportait toute sa puissance pour lancer Alexi Balès. L’ex Agenais servait Gabriel Lacroix qui filait à l’essai après une course qu’il sait à présent répéter. C’était parfait, dans la foulée du premier tout aussi magnifique.

L’HOMME DU MATCH

Avec trois essais, Gabriel Lacroix est l’homme du match, même si après un tel match c’est bien évidemment le collectif qui est à saluer. Après un quadruplé à Bayonne la saison dernière, le Gersois frappe de nouveau les esprits, et peut-être même davantage vis-à-vis de l’équipe de France. Ses courses déroutantes, son sens des trajectoires feront certainement d’autres ravages cette saison en Top 14. 

Par Arnaud BEBIEN

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?