Colomiers fait le métier !

  • Colomiers fait le métier !
    Colomiers fait le métier !
Publié le , mis à jour

Colomiers assure l'essentiel et remporte son deuxième bonus offensif de la saison. Soyaux-Angoulême a répondu présent mais a commis trop de fautes pour espérer doucher l'enthousiasme des locaux qui restent invaincus et s'installent provisoirement en tête de la poule.

Le résumé du match

Colomiers, sans être génial, a fait le métier et a étalé sa maîtrise face à une équipe angoumoisine ambitieuse mais plombée par du déchet technique dans son animation. Ainsi, on n'a pas vu l'ouvreur Clément Briscadieu sous son meilleur jour mais il faut dire aussi que les conditions climatiques, correctes en début de rencontre, se sont grandement dégradées au fil du match, jusqu'à ce qu'un crachin d'automne vienne « pourrir » toute la deuxième mi-temps. Bon an, mal an, à la faveur d'une puissance et d'une maîtrise tactique et stratégique supérieure, les Columérins ont assuré l'essentiel. Deux beaux essais en première période (Costa Repetto et Nicolas Plazy) et Colomiers parachevait sa victoire par une réalisation de Cédric Coll offrant le bonus offensif aux locaux. Colomiers reste invaincu, prend la tête provisoire de la poule et met la pression sur Perpignan et Montauban, qui se rencontreront dimanche pour garder le contact. Colomiers passera un dimanche serein, les Haut-Garonnais ont fait le métier !

Le tournant du match

Dans la gestion, l'entame de la deuxième période a été clairement à l'avantage des Columérins. Ils menaient 12-6 à la mi-temps mais c'est Soyaux-Angoulême qui venait de marquer et de réduire le score. Les hommes du duo Laïrle-Ladauge étaient toujours dans le match lorsque leur équipe a commencé à se mettre à la faute. Joris Cazenave, froidement, marquait neuf points en trois pénalités, portant le score à 21-6. Dans le même laps de temps, ses homologues angoumoisins avaient deux occasions de marquer et de garder leur équipe dans les clous. Mais Clément Briscadieu, décidément dans un mauvais jour, ratait sa pénalité avant que son remplaçant Jean Ric-Lombard ne trouve le poteau. Le trou était fait et Soyaux ne s'en est jamais remis.

L'essai du match

Le bonus pour la réalisation de Cédric Coll. L'issue de la rencontre ne faisait plus vraiment de doute peu après l'heure de jeu, après que le buteur maison Joris Cazenave a mis sous l'éteignoir ses homologues angoumoisins. Mais Colomiers couraient toujours après un bonus offensif, potentiellement le deuxième de la saison après celui obtenu face à Bayonne. Il est arrivé par l'intermédiaire de Cédric Coll qui a réussi à marquer en coin après un bon travail de ses avants sur une série de mêlées fermées dominées par Colomiers. Du bel ouvrage, propre et sans bavure !

L'homme du match

Agustin Costa Repetto. Quelle prestation du talonneur columérin. Dans tous les bons coups, il a assuré les fondamentaux du poste tout en inscrivant le premier essai du match tout en puissance. Son activité dans le jeu courant fut tout simplement remarquable. On l'a vu percer plein champ à la 53e minute, mettant la défense angoumoisine au supplice. Un match très solide et complet pour un joueur arrivé de Tarbes à l'intersaison 2016-2017.

Les meilleurs

À Colomiers : Costa Repetto, Bordenave, Sheklasvili, Plazy
À Soyaux-Angoulême, Paquet, Kruger, Laulhé.

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?