Les Blacks encore et toujours

  • Les Blacks encore et toujours
    Les Blacks encore et toujours
Publié le , mis à jour

Annoncé comme une finale de la poule, le suspense de la rencontre entre la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud n'a pas duré longtemps. Les Blacks ont atomisé les Springboks 57-00.

A la mi-temps, le sentiment est contrasté. Les hommes en noir mènent 31-00. Pourtant, les Boks ont réalisé une bonne demi-heure, tenant le ballon, jouant dans le camp adverse. Seulement, les occasions de scorer n'ont jamais été présentes. Une pénalité ratée de Jantjes (7e), deux percées dans l'axe des rucks initiées par Mtwarira et puis c'est tout. En face, la Nouvelle-Zélande a fait preuve de patience, de calme, de sérénité. Comme toujours. A la 17e, le mur noir a repoussé les Vert et Or de l'autre côté de la ligne médiane et récupérait une pénalité. La suite ? Une inspiration d'Aaron Smith qui jouait vite et ajustait un coup de pied par dessus pour son ailier Rieko Ioane pour le premier essai du match. Avant cela, Beauden Barrett avait ouvert la marque d'une pénalité. Le deuxième coup de massue arrivait très rapidement. Nehe Milner-Skuder interceptait une passe de Jean-Luc Du Preez. L'ailier se faisait rattraper par Courtnall Skosan, donnait avant contact à son demi d'ouverture, qui d'une merveille de chistéra jouait un une-deux pour son ailier. 17-00, 21 minutes. ///Le premier essai construit des All Blacks arrivait après la demi-heure de jeu par l'intermédiaire de Scott Barrett. Puis une relance de 80 mètres envoyait Dan Coles aplatir le quatrième essai. Une leçon de réalisme, la note était sévère et salée pour l'Afrique du Sud. Le second acte a été une domination sans équivoque face à des Sud-Africains dépassés. Quatre essai de plus et un score historique de 57-00.

LE TOURNANT DU MATCH

Y en a-t-il eu un ? Oui peut-être cette 16ème minute. Le pilier Tendai Mtwarira s'infiltre dans l'axe du ruck et lève le ballon dans sa chute à son troisième ligne centre, Uzair Casseim. Ce dernier franchit sur une dizaine de mètres et va transmettre à son arrière, Andries Coetzee. Mais le Bok ne peut se saisir car il perd l'équilibre alors qu'un Black le poursuit... Est-il destabilisé ? La question reste sans réponse puisque Nigel Owens laissera le jeu se poursuivre. Pourtant, la terre promise semblait en bonne voir pour l'arrière.

L'ESSAI DU MATCH

L'inspiration de Smith ? La chistéra de Barrett.B ? La percée de Ioane ? Il y a le choix. Mais celui de la 73è est à mettre en-avant. Touche sur les 40 Sud-Africains, le centre Anton Lienert-Brown prend le ballon au milieu du terrain, envoie sur les fesses son vis-à-vis. Dans la défense, le All Black garde sa lucidité pour servir merveilleusement d'une passe au contact son demi d'ouverture Lima Sopoaga.

L'HOMME DU MATCH

La charnière néo-zélandaise. D'un côté, le retour d'Aaron Smith a été prépondérant dans la gestion du match. Pour accélérer, temporiser, dégager son camp, le demi de mêlée a été royal comme sur son inspiration sur le premier essai. De l'autre, son compère de la charnière, Beauden Barrett. Une nouvelle fois, le demi d'ouverture a été excellent dans l'animation. Mais là où la différence se fait, c'est que, samedi, il a rendu une copie quasi parfaite au pied. En échec, il y a une semaine face à l'Argentine, Barrett a cette fois concrétisé les points au pied pour ne pas laisser les Boks espérer.

LES MEILLEURS

En Nouvelle-Zélande : Retallick, Whitelock, Smith, Barrett.B.

Clément Courtois

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?