Montpellier impressionne et s'échappe en tête du Top 14

  • Montpellier impressionne et s'échappe en tête du Top 14
    Montpellier impressionne et s'échappe en tête du Top 14
Publié le , mis à jour

Le MHR confirme son excellent début de saison en s'imposant largement (43-20), bonus à la clef, contre le RCT qui était pourtant venu faire un résultat après sa victoire laborieuse face à Toulouse. Montpellier décroche son quatrième succès, dont trois à domicile, en autant de rencontres.

Le résumé du match

Après une première pénalité de Ruan Pienaar (3'), la première banderille de cette rencontre était plantée par l'incontournable Josua Tuisova (6'), grâce à une belle passe volleyée d'Hugo Bonneval qui libérait le couloir au champion olympique fidjien. La réponse ne se fit pas attendre puisque Yacouba Camara délivrait un somptueux offload à hauteur pour son ouvreur néo-zélandais Aaron Cruden (8'). Le score était alors de 10 à 7 pour les locaux et avec deux essais en dix minutes, la partie était lancée sur des bases très élevées.
Dans les vingt premières minutes, la performance de la mêlée du MHR est également à souligner. Elle a mis au supplice la mêlée toulonnaise déjà bougée la semaine dernière. Fresia et Chilachava n'ont pas résolu les problèmes et le pilier géorgien cédait sa place à Van der Merwe après deux pénalités concédées et 25 minutes de jeu.
Dans la foulée, un renvoi aux 22 de François Trinh-Duc contré par Bismarck Du Plessis remettait la pression sur la défense varoise. Et après plusieurs temps de jeu des avants du MHR qui mettaient sur le recouloir leurs homologues varois, c'est Nemani Nadolo qui se proposait dans le sens et venait aplatir quasiment aux pieds des poteaux. Le RCT répondait par une pénalité de Trinh-Duc et rejoignait les vestiaires avec sept unités de retard (17-10).
La deuxième mi-temps repartait sur un faux rythme et le n°10 ramenait ses troupes à quatre points de Montpellier. Dans la foulée, Trinh-Duc loupait une pénalité à sa portée qui aurait permis au RCT de revenir à un point. Après ce premier quart d'heure, le RCT baissait le pied physiquement et le MHR en profitait pour accélérer. Dans un premier temps, c'est Paul Willemse qui venait conclure une grosse séquence des avants du MHR (58') avant que Chris Ashton ne redonne brièvement espoir aux varois grâce à un petit numéro de funambule-finisseur sur son aile. Le RCT était alors revenu à quatre points (24-20).
Le carton jaune de Mamuka Gorgodze (63') était révélateur d'une équipe dépassée par le changement de rythme héraultais dans ces vingt dernières minutes. En inférorité numérique, le RCT allait encaisser un essai de pénalité, puis un de Joe Tomane avant que Steyn ne conclut la démonstration de force (43-20) et assure le bonus offensif décroché par les hommes de Vern Cotter.

L'essai du match

C'est celui de Joe Tomane à la 75e minute qui offre le bonus offensif à son équipe. L'action démarre par une mêlée sur la gauche des 22 mètres varois. Le ballon sort et Cruden envoie Steyn, puis Tomane, créer des points de fixation dans l'axe du terrain. Le jeu rebondit sur la droite et Nagusa passe les bras pour Immelman qui s'arrête à deux mètres de la ligne. Nouveau point de fixation, des avants cette fois. Puis Pienaar éjecte sur Steyn, qui joue debout et fixe en pivot pour Cruden qui libère Tomane dans l'espace.

L'homme du match

Bismarck Du Plessis. Monstrueux dans les rucks où il a gratté quatre ballons, présent dans le jeu courant et décisif en contrant François Trinh-Duc sur un renvoi aux 22 qui emmène le deuxième essai des héraultais, le talonneur sud-africain (33 ans, 79 sélections) a réalisé un match très complet. De retour dans le XV de départ, il s'est également montré solide en conquête où il a participé à la domination du MHR en mêlée.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?