• Narbonne au bout du bout
    Narbonne au bout du bout
Publié le / Modifié le
Pro D2

Narbonne au bout du bout

Dans un derby audois de la peur, Narbonne à arraché un premier succès cette saison (23-19).

Le match

Un derby pour rester en vie. Ce Classic’Aude entre Narbonne et Carcassonne n’avait jamais autant senti la poudre que lors de cette 6ème journée de Pro D2. Le spectre de la zone rouge n’a cessé de planer sur le Parc des Sports et de l’Amitié ce vendredi. Le 15e et 16e de la Pro D2 n’avaient d’autres choix que de l’emporter. Surtout pour le RCNM, dernier au classement et toujours aucune victoire au compteur après cinq journées de championnat. Une nouvelle défaite à domicile pour les Orange et Noir aurait envoyé le Racing dans une crise profonde. Fort heureusement pour Christian Labit, le succès fut enfin au rendez-vous. Un chassé-croisé incessant, une tension palpable, pour une victoire aux forceps. Narbonne a tremblé, mais a finalement assuré l’essentiel. Derrière trois essais inscrits par Sébastien Giorgis (12e, 53e) et Roman Manchia (64e), le RCNM a construit son premier succès de la saison. En face, la réplique de Fabien Grammatico (24e) et les quatorze points au pied de Gilles Bosch n’ont pas suffi. Narbonne respire grâce à cette première victoire de la saison. Carcassonne est la nouvelle lanterne rouge.

L’essai

Celui de Romain Manch. Il est venu libérer le Parc des Sports et de l’Amitié. Alors que Gilles Bosch a fait repasser les siens en tête quelques secondes avant, les avants du RCNM sont rués vers l’attaque. Dans les cinq derniers mètres, les Orange et Noir insistent encore et toujours, et viennent trouver la faille. Comme un symbole, c’est le capitaine Romain Manchia qui plante le troisième essai de Narbonne dans ce match. 23-19 à ce moment-là, Carcassonne ne reviendra pas.

Le tournant

La 80e minute Les joueurs de la Cité ont eu une dernière balle de match. Après deux pénalités sur mêlées à cinq mètres de l’en-but narbonnais, les hommes de Nicolas Nadau et de Mathieu Cidre sont arcboutés au ras. On joue alors les arrêts de jeu, l’USC peut encore venir terrasser son voisin. Mais une ultime intervention défensive vient faire exulter le Parc des Sports et de l’Amitié. Pénalité en faveur du Racing. Romain Manchia et ses coéquipiers laissent échapper leur rage. Le RCNM s’impose dans la douleur. Ouf.

Le joueur

Sébastien Giorgis C’est l’homme du match à Narbonne, incontestablement. Tellement précieux au pied, Sébastien Giorgis a sorti la tête de l’eau de ses coéquipiers, un temps noyés par le jeu d’occupation des Carcassonnais. Après avoir débuté à l’aile, le jeune joueur a glissé à l’arrière après la sortie d’Orlando Stott. Ce qui ne l'a pas empêché d’inscrire un doublé. En bref, Sébastien Giorgis a porté le Racing.

Les meilleurs

À Narbonne : Giorgis, Paulino, Manchia
À Carcassonne : Bosch, Renaud

Par Émilien Vicens

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir