• Dax assure l’essentiel
    Dax assure l’essentiel
Publié le / Modifié le
Pro D2

Dax assure l’essentiel

Les Dacquois terminent ce premier bloc en venant à bout 24-11 de Nerversois volontaires, mais trop maladroits…

Le match : 

Comme souvent, un match entre deux équipes promises aux places de relégation représente toujours un enjeu particulier. Les Dacquois ne se sont pas trompés sur le type d’entame à réaliser contre une telle équipe. Même promu, Nevers présente un effectif XXL pour cette ProD2. Même diminué par des blessures les centristes présentent une équipe impressionnante. L’entame de Dax est parfaite. Sur le coup d’envoi, les dacquois marquent le terrain et les esprits. Dès la réception ils envoient du jeu et traversent le terrain pour finir dans les 22 adverses. Malgré deux touches perdues, annonciatrices de la performance moyenne des landais dans ce secteur. En revanche la mêlée dacquoise est en place. L’ouvreur Nicolas Cachet sanctionne les fautes neversoises par 3 fois dans les premières 20 minutes (9-3). Ce sont les Dacquois qui tiennent le ballon et qui font le jeu. Dans l’entre jeu, le deuxième ligne dacquois Joe Tu’ineau franchit au près, sert le capitaine Arnaud Pic qui perçe et remet parfaitement à l’interieur à Max Delonca. Le Talonneur marque entre les poteaux et Cachet porte la marque à 16-3 à la 27ième. La mêlée dacquoise continue son travail de sape et met à la faute son homologue (19-3, 32e).

Sur le coup d’envoi les Dacquois remettent la pression aux visiteurs. Nevers tente de pilonner la ligne dacquoise en fin de première mi-temps, mais Dax résiste et vire à la mi-temps à 19-3. Le début du deuxième acte est conforme au premier. Réalistes, les dacquois enfoncent le clou après une échappée de Pic, prolongée par Billy Ropiha. Dax mène alors 24-3 à la 42e. Les visiteurs ne s’en laissent pas compter et font preuve de caractère. Ils commencent à prendre possession du ballon et finissent par marquer sur une énième « pénaltouche ». (24-8, 48e). Le quart d’heure qui suit est pour Nevers. Les visiteurs monopolisent le ballon et mettent sous pression des Landais en proie à un certain relâchement. Nevers réduit l’écart sur une nouvelle faute des dacquois (24-11, 55e). Les Landais subissent les assauts de leur adversaires, volontaires mais terriblement maladroits. Sous la pression, les Landais multiplient les fautes et leur capitaine, Arnaud Pic écope d’un carton jaune. Malgé la pression des neversois et leur infériorité numérique, les Dacquois ne vont plus encaisser de points. Les dernières minutes confirmeront la belle performance en touche et la volonté des visiteurs. Ces dernières minutes montreront la cruelle maladresse des joueurs de la Nièvre qui repartent, finalement, bredouille de ce long déplacement.

Le fait du match : La maladresse neversoise.

On peut retenir de ce match, une première mi-temps quasi parfaite des Landais. On retiendra surtout une deuxième mi-temps dominée par les visiteurs, mais qui s’avèrera stérile en raison d’un nombre incalculable de faute de main…

Le joueur :

Si ce n’est le capitaine dacquois Pic pour sa constance dans l’animation, c’est encore une fois le centre Olivier Klemenczak qui s’est montré actif, dangereux et brillant

Les meilleurs :

Fa’anunu, Delonca, Faitotoa, Liebenberg, Taofifenua, Pic, Cachet et Klemenszak à Dax.
Merabet, Genevois, Basson, Quercy, Salavea, Faleali’i,Vuillemin et Derrieux à Nevers.

Par Laurent Travini

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir