Un bonus offensif inespéré pour Toulon

  • Un bonus offensif inespéré pour Toulon
    Un bonus offensif inespéré pour Toulon
Publié le / Mis à jour le

Toulon s'impose avec le bonus offensif sur la pelouse du Stade Français 19-15. Malgré un jeu au pied défaillant les hommes de Fabien Galthié s'en sont remis à un exploit personnel tout en puissance de Facundo Isa.

Le match :

C'était le match du rebond pour deux équipes largement dominées loin de leurs bases la semaine dernière. Les spectateurs de Jean-Bouin ont crû assister à une démonstration varoise lorsque Tuisova se retrouve à la conclusion d'un enchaînement entre Bastareaud, Isa et Bonneval. Le match s'est surtout résumé aux maladresses des deux équipes. A ce jeu-là les Parisiens ont d'abord réduit l'écart avant de prendre l'avantage à la 44è par la botte de Morné Steyn. Décisif en première mi-temps Tuisova aura coûté cher aux siens au retour des vestiaires. Sa défense permet une relance éclair conclut par un essai de Belleau mais au sol le surpuissant n°14 du RCT a empêché son compatriote Waisea de transmettre à Parisse. Il écope d'un carton jaune dont les Stadistes ne profiteront pas réellement. De retour de son carton jaune Tuisova fait à nouveau parler la poudre en bonifiant une passe de son capitaine Mathieu Bastareaud. A dix minutes de la fin Steyn semble avoir donné un avantage définitif aux siens avec un drop de 40m mais Isa fait parler sa puissance en écartant Arias et en s'allongeant. Pour assurer ce bonus offensif c'est McAlister qui prend le but et non Anthony Belleau en demi-teintes avec un ¼ au pied et deux pénaltouches non trouvées.

 

L'homme du match : Morné Steyn

Morné Steyn a inscrit à lui tout seul la totalité des points de son équipe. Son drop de 40m aurait pu être le coup de massue pour des Varois brouillons et indisciplinés. Malgré les deux essais de Tuisova , l'ancien Springbok a tenu son équipe à bout de bras en convertissant les pénalités concédées trop près des poteaux par le RCT.

 

L'action du match : l'essai de Facundo Isa 78e

Déjà impliqué sur le premier essai de Tuisova, le puissant argentin a libéré une équipe plus brouillonne qu'à l'accoutumée. Son essai est le fruit d'un exploit personnel au contraire des deux actions construites qui ont amenées les essais de Tuisova. Toulon ne fera sans doute pas la fine bouche avec ce bonus mais Paris peut nourrir des regrets au vu du déroulement de la rencontre.

 

Les meilleurs joueurs :

Stade français : Parisse, Steyn, Mcleod, Fisiihoi

Toulon : Isa, Tuisova, Bastareaud

 

par Hugo Dervissoglou 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir