Colomiers : aux principes de validation

  • Colomiers : aux principes de validation
    Colomiers : aux principes de validation
Publié le , mis à jour

Pragmatiques, les espoirs columérins le sont. Revenus de Nevers, avec les points du match nul (28-28), ils souhaitent désormais confirmer face à Massy. Et ce, afin de valider une bonne entame. Oui mais voilà, le promu essonnien, battu à domicile en ouverture, arrive en bête blessée à Michel-Bendichou.

L'humilité, c'est parfois de se contenter de ses propres biens. Au point par exemple, de préférer voir le verre à moitié plein, suite à un match nul. Demandez aux espoirs de l'US Colomiers Rugby, tenus en échec à Nevers, samedi dernier (28-28). "Nous avons couru après le score, cinquante minutes durant, en étant notamment extrêmement indisciplinés. Je crois d'ailleurs que sur l'ensemble du match, nous donnons vingt-et-un points de pénalité à notre adversaire. Le tout, avec sept ou ballons perdus en touche. Dans ces conditions, il ne faut pas se plaindre d'un tel résultat" décrypte Thierry Barbière, co-entraîneur avec Christophe Pigozzo. Et ce, même si son équipe a eu un dernier ballon pour l'emporter. Sans succès au final, pour des Haut-Garonnais qui courent donc toujours, après leur premier succès depuis le 17 décembre dernier. Oui mais au-delà de l'aspect comptable, le technicien columérin préfère s'attarder sur le contenu de la copie rendue par ses hommes. "L'équipe a tout d'abord manqué de rythme, face à un adversaire qui s'était bien préparé et avait pu compter sur le renfort de sept professionnels. Dans ces conditions, elle a su montrer ses qualités mentales avant de rectifier le tir, en multipliant les séquences longues. Il est vrai, sans oublier l'apport du banc qui nous a amené de la fraîcheur". Colomiers finissant dès lors, la rencontre sur une phase ascendante face à des Neversois qui découvraient eux, le championnat Espoirs.

La formation massicoise

Oui mais pas le temps pour l'USC, de s'aplanir sur sa première sortie. Et pour cause. C'est en effet Massy, l'autre promu qui débarque dimanche à Michel-Bendichou. Des Essonniens, battus à domicile en ouverture par Biarritz (18-23). "L'objectif sera de valider les points pris à Nevers, face à un adversaire qui aura certainement de nouveaux joueurs à fort potentiel. Pour notre dernier déplacement là-haut, nous avions ainsi eu (Judicaël N.D.L.R) Cancoriet qui nous avait mis la "misère" (rires). Maintenant, Massy a également certainement vu notre match nul, lors duquel nous n'avons pas impressionné Nevers" prévient Thierry Barbière. Tant et si bien que dans ces conditions, cette première de la saison doit s'apparenter à une progression. Dans le contenu notamment, face à une équipe réputée pour son jeu aérien et sa ligne de trois-quarts. Il est vrai, tout en s'appuyant sur les points forts entrevus dans la Nièvre. "Cette semaine, nous n'allons penser qu'à nous et travailler en conséquence, avec trois entraînements programmés. Il ne nous faudra pas ainsi descendre du bus, à la mi-temps mais plutôt s'appuyer sur la mêlée et la défense que nous avons eu à Nevers. L'idée ensuite étant de jouer, tout en sachant construire notre match". Une première étape sur la route d'une maturité assumée, pour un groupe columérin qui avance pas à pas.

Par Corentin VAISSIÈRE

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?