Toulon - La Rochelle : déjà un classique !

  • Toulon - La Rochelle : déjà un classique !
    Toulon - La Rochelle : déjà un classique !
Publié le

Toulonnais et Rochelais se retrouvent ce samedi, à Felix-Mayol, quatre mois après la demi-finale épique jouée au Vélodrome de Marseille. Un match aux allures de choc, entre un habitué du haut du tableau et la sensation des 18 derniers mois.

C’est toujours plus facile à dire après. Il n’empêche, même avant le début de cette saison, il semblait clair et net que le Stade rochelais serait encore là, fidèle au rendez-vous du haut de tableau et de ces équipes qui, par-delà les soubresauts, sont des évidences dans la lutte à la qualification. Le Stade rochelais était la surprise de la saison dernière, superbe premier de la phase régulière de Top 14, seulement défait dans les ultimes secondes de la première demi-finale de son histoire professionnelle. Il était surtout une équipe ambitieuse dans le jeu et son effectif, entre stars et jeunes du centre de formation, joueurs confirmés et promus de Pro D2. Passé les larmes de Marseille, rien n’a changé cet été, sous le soleil charentais. Si ce n’est le recrutement de quelques stars en plus (Kerr-Barlow, Ranger) et de joueurs confirmés de Top 14 (Lamboley, Sinzelle, Doumayrou, Orioli). Sans changement de staff, sans départ de cadres et sans modifications en coulisses. La Rochelle, sur sa lancée, grandit encore. Et c’est désormais fort logiquement que le clus se retrouve, cette année encore, dans le haut du classement.

Belleau : « Ils vont arriver gonflés à bloc »

Le RC toulonnais est lui toujours en place. Malgré les changements de l’été, des systèmes de jeu pas encore huilés et un calendrier copieux pour ouvrir ce Top 14, les Varois squattent déjà le top 6. Vu le contexte, cela en dit long sur la toute-puissance intrinsèque au RCT depuis bientôt dix ans. Une inertie, une habitude de la performance qui perdure d’année en année et qui, même lorsque la saison est franchement chaotique comme l’an dernier, lui assure une place dans le top 8 européen et en finale du Top 14. Si bien que ce Toulon-La Rochelle qui se profile à tous les traits d’un choc. Et d’une revanche ? L’ouvreur Anthony Belleau en acceptait l’augure, cette semaine. « Je pense qu’ils vont arriver gonflés à bloc. Ils sont en confiance, grâce notamment à leur bon début de saison. Ils sont venus gagner la saison passée à Mayol et je pense qu’ils vont vouloir récidiver, encore plus après la demi-finale. » Les Toulonnais sont sur leurs gardes. Autant par le contexte de ces retrouvailles que la forme actuelle des Rochelais. « ça va être un très gros morceau. Le Stade rochelais renverse tout le monde, même les grosses équipes. Ils n’ont pas de pression, vont vouloir tout jouer et gagner le match » poursuivait Belleau. « Si on regarde la façon dont ils jouent déjà, on remarque qu’ils marquent beaucoup et qu’ils ont énormément de confiance, on se rend compte qu’ils vont être à nouveau parmi les favoris du championnat. C’est une équipe qui veut gagner la compétition », alertait le pilier Marcel Van der Merwe. C’est aussi le cas du RCT. De quoi suffire à justifier, s’il le fallait encore, l’intérêt de ces retrouvailles en terre varoise.

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?