Bordeaux-Bègles emporte Oyonnax

  • Bordeaux-Bègles emporte Oyonnax
    Bordeaux-Bègles emporte Oyonnax
Publié le

L'équipe de l'Ain, réduite à 14 durant une mi-temps, a subi la puissance des Bordelais et s'incline lourdement 39-9.

Le match

Il y a une semaine, Bordeaux-Bègles avait créé la sensation en mettant un terme à l'invincibilité de l'armada montpelliéraine et surtout en inscrivant cinq essais face à l'ogre du championnat. Oyonnax, le Petit Poucet, a subi le même sort et presque le même score, avec là aussi cinq essais encaissés et une invincibilité mise à mal...à cette différence près que cette ample défaite l'équipe de l'Ain l'aconcédée devant son public abandonnant ainsi un précieux avantage par rapport à ses rivaux du bas de tableau.

 

Le tournant

Le match bascula en deux temps Mais le déclencheur de la lourde chute des Oyonnaxiens fut sans doute le carton rouge reçu par Maxime Veau pour un placage dangereux sur Marco Tauleigne obligé de quitter le terrain pour un protocole commotion. À quinze l'affaire était compliquée pour une équipe du Haut-Bugey bien souvent mise sous pression. A quatorze la tâche s'avéra insurmontable. Sept minutes après ce carton rouge, Bordeaux-Bègles inscrivait, par Pélissié, son deuxième essai après celui de pénalité accordé sur l'une des premières mêlées. Dans la foulée, Cazeaux inscrivait celui du bonus. Deux autres essais allaient  suivre pour alourdir la note présentée aux Oyonnaxiens.

 

Le fait

"Durant une mi-temps nous avons eu toutes nos touches et après plus rien" retient Adrien Buononato comme pour mieux souligner le déficit en conquête qui faussa la balance du match. Mais au-delà des ballons récupérés face à l'alignement oyonnaxien, c'est par sa mêlée que Bordeaux-Bègles se donna les moyens d'imposer sa loi. Elle lui permit de reprendre l'avantage, Sur un essai de pénalité, après l'ouverture du score par le pied de Botica, mais surtout elle leur apporta une multiplication de munitions pour porter l'offensive sur la ligne du Haut-Bugey...avec une certaine efficacité pour inscrire au total cinq essais.

 

Les meilleurs

Bordeaux-Bègles : Taofifenua, Pélissié, Cobilas, Marais, Hickey

Oyonnax : Battye, Hall, Botica

 

par Jean-Pierre Dunand

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?