Nouveau succès bonifié pour Colomiers

  • Nouveau succès bonifié pour Colomiers
    Nouveau succès bonifié pour Colomiers
Publié le

A égalité à la pause (13-13), Colomiers a fait la différence à l’heure de jeu par sa charnière auteur de deux essais. Les Columérins s'imposent 40-19 et restent deuxième du Pro D2.

Le résumé

Châtié l’an dernier sur la pelouse de Michel-Bendichou (45-5), Vannes avait une bonne raison de se racheter. L’entame fut généreuse et fructueuse pour les Bretons à la faveur d’une pénalité de l’ancien columérin Hilsenbeck (3-0). Une fois que les Bretons ont eu la faveur du tableau d’affichage. Ils se sont installés dans un faux rythme où les Columérins se sont laissés entraîner. Pour débloquer la situation, il a fallu une double prouesse du buteur local Lafage (6-3) après vingt -cinq minutes de jeu. Contre le cours du jeu, c’est Vannes qui a concrétisé sa première offensive par une réalisation du Flanker Picault offrant un avantage flatteur aux Bretons (10-6) à dix minutes de la pause. Avance qui fut annulée par une réalisation du très opportuniste ailier de la Colombe, Nicolas Plazy concluant entre les poteaux (13-10). Finalement, c’est sur une pénalité d’Hilsenbeck que fut conclue cette première période sans saveur et totalement incolore. Le score de parité (13-13) était tout à fait conforme à ce débat. A la reprise, ce sont une nouvelle fois, les buteurs qui se sont illustrés dans un duel à distance (16-16) à la cinquantième minute, puis (19-19) cinq minutes plus tard. A l’heure de jeu, en supériorité numérique, Colomiers est parvenu à trouver la faille par une réalisation de son demi-de- mêlée Inigo. Un essai qui a permis aux Columérins de trouver un certain équilibre dans cette fin de rencontre. Une fin de match favorable aux Columérins, à dix minutes du terme, Maxime Lafage a sonné le glas des espoirs Vannetais par un essai en bout de ligne. En fin de match, les Columérins euphoriques se sont octroyés le bonus offensif.

 

Le tournant du match

Le carton jaune infligé à l’ailier breton, Charles Lagarde a pesé sur les organismes vannetais. En supériorité numérique, Colomiers a réussi à faire a différence (+7) au tableau d’affichage.

L’homme du match

Par la précision de sa botte, Maxime Lafage a apporté de la sérénité à Colomiers. Son essai à la (67ème) a scellé le sort de la rencontre. Les joueurs- Romain Mémain, Sione Temani, Aurélien Béco, Sébastien Inigo se sont illustrés à Colomiers. Christophe Hilsenbeck, Eremasi Radroro ont donné du volume à Vannes.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?