Espoirs Colomiers : en quête de constance

  • Espoirs Colomiers : en quête de constance
    Espoirs Colomiers : en quête de constance
Publié le , mis à jour

Soyaux/Angoulême. C'est la prochaine étape, affichée au parcours des espoirs de l'US Colomiers Rugby, dans cette poule d'accession. Un rendez-vous que les Haut-Garonnais abordent fort d'un précieux succès, dimanche dernier face à Massy (32-12). Il est vrai, malgré la perte du point de bonus offensif.

Le contrat était ciblé. Avec en ligne de mire, l'opportunité de valider le match nul ramené de Nevers (28-28), une semaine plus tôt. Une seule condition résidant pour cela, celle de dominer Massy, pour la première de la saison à Michel-Bendichou. Pari tenu dimanche, pour les espoirs de l'US Colomiers Rugby. "C'est un match qui nous laisse un arrière-goût, dans le sens où nous avons perdu le bonus offensif. Maintenant, il faut également savoir rester à sa place car comme je l'ai rappelé aux joueurs, j'aurais signé des deux mains avant la rencontre, pour un tel résultat. Prendre quatre points, c'est toujours mieux que deux ou zéro" rappelle pragmatique Christophe Pigozzo, co-entraîneur avec Thierry Barbière. Et ce, pour des Haut-Garonnais qui s'ancrent ainsi dans le wagon de tête. Oui mais au-delà de l'aspect purement comptable, le revers de la médaille existe également. La perte du bonus offensif symbolisant en effet les manques columérins, entrevus ce dimanche. "Nous ne sommes pas aujourd'hui, dans la constance sur quatre-vingts minutes. A Nevers, nous avons en effet fait une bonne deuxième mi-temps et face à Massy, idem mais en première. Il nous manque ainsi une mi-temps dans chaque match et nous allons donc petit à petit, essayer de monter à soixante minutes puis un match entier". Un constat renforcé par deux à trois occasions franches, abandonnés lors du premier acte. Mauvais choix ou transmissions empêchant ainsi l'USC, de se rendre le match plus facile, malgré un avantage conséquent à la mi-temps (25-0, 40e).

Les valeurs de formation

Ce dont, Massy a su profiter pour renverser la pression. Et ce, en multipliant les séquences de jeu, face à des locaux peinant à sortir de leur camp. Tant et si bien qu'à l'aube d'aller défier Soyaux/Angoulême dimanche, la Colombe préfère se centrer sur elle-même. "Je n'ai aucune information par rapport à notre adversaire mais vous savez, ce sont plutôt mes joueurs qui m'intéressent. Cela n'est pas pour dénigrer cette équipe de Soyaux/Angoulême mais plutôt car nous avons encore beaucoup de choses à travailler et qu'il nous faut donc avancer avec humilité. Nous n'avons en effet pas la prétention de gagner tous nos matchs, malgré nos ambitions" annonce ainsi Christophe Pigozzo. Une prudence qui ne remet cependant pas en cause, l'esprit de compétiteur du groupe columérin. Celui-ci souhaitant valider en Charente, une logique de progression, en s'appuyant notamment sur ses bons points du début de saison. Il est vrai, malgré quelques rotations. "Vous savez, il est impossible de faire une saison avec seulement vingt-deux joueurs. C'est pourquoi nous avons ce besoin de gérer notre groupe, sans oublier que nous sommes dans une logique de formation et de développement. Maintenant, nous allons aussi là-bas, pour faire un résultat et ramener des points". Le pari est lancé.

Par Corentin Vaissière

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?