• Massy a fait le dos rond
    Massy a fait le dos rond
Publié le / Modifié le
Pro D2

Massy a fait le dos rond

Grâce à une grosse défense près de leur ligne en fin de match, les Massicois ont dominé Mont-de-Marsan 12-6 pour s'installer à la septième place.

Le film du match

Les Massicois se sont imposés au bout du bout d’une fin de match étouffante. Ils menaient de 6 points (4 pénalité de Girard contre 2 pénalités de Laousse-Apiazu et James) à la 75ème minute de jeu, quand les Montois les ont défiés une dernière fois en mêlée fermée 5 mètres de leur ligne. Les Montois avaient copieusement dominé la rencontre dans ce secteur. L’arbitre Guatelli leur avait déjà sifflé 7 pénalités en leur faveur sur cette phase de jeu. A la suite d’une relance de Matanavou, stoppé in-extremis par une dernière cuillère de Grimoldby, les hommes de Laussucq et Aradou ont bénéficié d’une pénalité à 5 mères de la ligne des Franciliens. Et c’est donc tout naturellement qu’ils ont opté pour une épreuve de force collective. Première mêlée et première pénalité pour eux. Deuxième mêlée et deuxième pénalité pour eux. Troisième mêlée et troisième pénalité pour eux. A la prochaine faute, l’essai de pénalité allait tomber. Et c’est sur la quatrième mêlée que les Essoniens ont su résister dans les règles. Ils ont défendu ensuite leur ligne comme des braves, jusqu’à récupérer le ballon et taper en touche. Troisième victoire consécutive pour eux à domicile, et position consolidée dans le haut du tableau : les Massicois confirment leur excellente santé.

Le tournant

C’est le carton jaune assez stupide reçu par Dan Malafosse (61e), alors que son équipe de Mont-de-Marsan prenait le dessus. Massy se trouvait en infériorité numérique. Le pilier Abadie avait récolté une exclusion temporaire sur une mêlée écroulée (55e). Monsieur Guatelli avait déjà sanctionné la mêlée massicois à 6 reprises, et l’exclusion était logique, alors que Mont-de-Marsan venait de changer sa première ligne intégralement. Les Montois profitaient d’un regain de dynamisme. Cette supériorité numérique leur a offert 5 minutes de campement dans le camp de Massy. Le match prenait une direction. Mais sur une possession de son équipe, Dan Malafosse s’est laissé aller sur un déblayage à l’épaule. Carton jaune pour lui, et pénalité pour Massy. Sur la touche qui a suivi la pénalité, Massy a construit un maul ultra dynamqiue progressant sur plus de 30 mères. Et sur la faut commise par le paquet montois, Girard a donné 3 points d’avance au siens (9-6).

L’homme du match

L’arrière de Massy Thomas Girard n’a pas réalisé un quatrième 100% d’affilée face aux perches (2 pénalités ratées). Mais face à ses adversaires qui s’y sont mis à trois pour passer deux coups de pieds, il a passé les siens sur chacun des moments importants qu’il a eu à négocier. En début de match, alors que Brethouss avait manqué deux fois la cible coup sur coup (2e et 5e), il a passé ses deux premières pénalités pour donner 6 poins d’avance aux siens, un peu contre le cours du jeu. En fin de match, alors que le score était de parité, il a rentré ses deux dernières pénalité depuis des endroits excentrés, pour donner la victoire finale. Girard s’affirme comme le buteur numéro 1 de Massy.

Par Guillaume Cyprien

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir