• Castres si près du but !
    Castres si près du but !
Publié le / Modifié le
Champions Cup

Castres si près du but !

Au terme d’un match ouvert ou les deux équipes se sont rendues coup pour coup, Castres et le Munster n’ont pas réussi à se départager. Score final 17-17 et un début de campagne européenne des plus frustrants pour les Tarnais.

Pour son premier match européen à Pierre-Fabre, le CO pouvait difficilement rêver meilleure fête : des conditions de jeu idéales, une affiche de prestige disputée le jour du seigneur, un public chauffé à blanc. Un beau duel sur le papier qui a tenu ses promesses dès le premier acte. Une première mi-temps durant laquelle les Castrais ont eu le mérite de scorer à des moments-clés. La première fois à la 13ème minute par l’intermédiaire d’Ebersohn. Le centre sud-africain interceptant un des premiers de ballon d’attaque irlandais pour aller aplatir dans la foulée( à voir ci-dessous). Rien d’illogique au vu de l’écrasante domination territoriale du CO durant le premier quart d’heure. Rien d’illogique non plus quand on sait que les Munstermen jouaient alors à 14 ( Murray ayant reçu un carton jaune dès la cinquième minute pour anti-jeu). Les Tarnais mènent alors 7-0. Ils devront attendre les dernières minutes du premier acte pour inscrire leur deuxième essai de la journée : Julien Dumora étant à la conclusion d’un lancement de jeu des siens. Urdapilleta réussissait alors sa deuxième transformation de la journée et son équipe reprenait l’avantage (14-7). Entre temps les hommes de Limerick avaient su se montrer réalistes au terme d’un énième ballon porté (qui n’a plus de secret pour eux) débouchant sur l’essai de l’arrière Zebo. L’international irlandais profitait d’un leurre pour s’engouffrer dans la défense castraise, résister à un défenseur et aplatir. Une pénalité dans les cordes de l’ouvreur Bleyendaal malgré le vent contre, ce dernier se chargeait alors de convertir sa première transformation du jour. Quelques minutes plus tard il passait trois points de plus. 14-10 avantage CO au moment de rentrer aux vestiaires.

Castres n'a rien lâché

Le deuxième acte était à l’image du premier : il débutait tambour-battant, cette-fois au profit des protégés de la Red Army. Kilcoyne étant à la conclusion d’un travail de sape des siens. A cet instant du match les Irlandais prennent le score pour la première fois du match : 17-14. Pas du goût des Castrais bien décidés à répondre du tac au tac : c’est chose faite à la 49ème minute avec une pénalité réussie par l’artificier maison. Les deux équipes sont alors à égalité parfaite 17-17. Il reste une demi-heure de jeu et celle-ci sera des plus stressantes : un stress qui connaîtra son apogée sur la sirène : une sirène fatale à l’ouvreur du CO, impuissant au moment d’offrir la victoire à son équipe. Vous avez dit frustrant ?

L’essai du match

Le tableau d'affichage indique treize minutes. Le score est alors de 0-0. et les Munstermen jouent pour la première fois du match dans le camp tarnais. Quelques phases de jeu plus loin, Ebersohn en profite pour gicler en défense et intercepter le ballon. Cinquante mètres plus loin, ses coéquipiers le retrouveront allongé en terre promise. L’ancien joueur de Montpellier inscrit le premier essai du jour de son équipe, son premier essai de la saison et par la même occasion son premier essai en Champions Cup. Du grand art !

 

Les Meilleurs :

Pour Castres : Vaipulu, Tichit, Ebershon, Paris

Pour le Munster : Stander, Zebo, Keatley

Par Johan Cailleux

midi olympique
Réagir