Castres s'est réveillé trop tard

  • Castres s'est réveillé trop tard
    Castres s'est réveillé trop tard
Publié le

Mis d'emblée sous pression par Leicester, le Castres olympique a encore mis une bonne heure à renverser la vapeur. Bien que largement défaits, les Tarnais repartent d'Angleterre avec un point de bonus offensif.

Après une entame relativement équilibrée où les deux équipes se sont rendues coup pour coup, les Tigers sont passé à la vitesse supérieure. Notamment par l'intermédiaire de l'arrière tonguien Veainu, qui prolongea au pied pour son coéquipier May qui marqua le premier essai des Tigers. Moins mordants en défense, les Castrais n'on plus été en mesure de mettre leurs adversaires sous pression, et en ont rapidement payé le prix fort. Après vingt minutes de jeu, les Anglais ne prenaient plus les points, et préféraient aller en touche pour décrocher le bonus offensif. Ben Youngs marqua le deuxième essai en se faufilant autour d'un ruck après une percée de l'excellent jeune pilier Genge, omniprésent samedi soir. A la demi heure de jeu, ce fut au tour de Veainu de s'illustrer une nouvelle fois en effaçant un plaquage de David Smith en bout de ligne. L'arrière tonguien doubla la mise juste avant la pause en profitant d'un intervalle laissé par la défense castraise juste devant les poteaux. A la mi-temps, le tableau d'affichage indiquait déjà 35-3, et les Tigers avaient déjà le bonus offensif. Bonus qu'ils allaient consolider quelques minutes plus tard, dès le retour des vestiaires en raison d'un ballon relâché par Radosavljevic immédiatement porté derrière la ligne par Jonny May. Malgré un sursaut d'orgueil matérialisé par l'essai en force de Tulou après un ballon porté, les Castrais n'ont pas su répondre au défi imposé par les Anglais. Veainu encore, puis Malouf, creusèrent encore l'écart au score. Heureusement, les Castrais se sont enfin rebellés. Revigorés par l'entrée en jeu du banc qui apporta son agressivité et son énergie, les Tarnais marquèrent par deux fois par l'intermédiaire de David Smith peu après l'heure de jeu. Avec trois essais à leur compteur, les joueurs du CO pouvaient enfin, malgré la lourdeur du score, envisager de décrocher un bonus offensif. Un bonus offert par ce diable de David Smith qui signa finalement un triplé à Welford Road. Une fin de match totalement folle de la part du CO, qui sauva en partie la prestation castraise. Le staff castrais pourra donc préparer la venue d'Agen, la semaine prochaine, à partir de ces vingt dernières minutes réussies.

L'action : Veainu pour un triplé

Le troisième essai de l'arrière tonguien fut remarquable, et illustra parfaitement le rugby ambitieux que Leicester veut désormais pratiquer. Après un bon travail de l'ailier australien Malouf à l'entrée de ses vingt-deux mètres, l'Autsralien s'échappa jusqu'aux 22 mètres castrais. Là, George Ford navigua dans la défense puis renversa complètement le jeu vers l'aile opposé

Les meilleurs 

Contraint de sortir sur blessure, le jeune pilier gauche anglais Ellis Genge reçut une ovation méritée de la part de son public. Tout aussi percutant dans le jeu, le talonneur et capitaine Tom Youngs. Derrière, il faut souligner l'excellente partie de l'arrière Telusa Veainu, élu homme du match, ainsi que de Jonny May. A Castres, Alex Tulou a signé un bon retour à la compétition, tandis que David Smith a largement garni son bilan personnel avec trois essais marqués. Signalons enfin la bonne partie de Rory Kockott, qui s'est montré précis face aux perches.

Par Simon Valzer, envoyé spécial à Leicester. 

 

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?