Illkirch : une équipe féminine inédite !

  • Illkirch : une équipe féminine inédite !
    Illkirch : une équipe féminine inédite !
Publié le , mis à jour

LE CLUB ALSACIEN D'ILLKIRCH A PROFITE D’UNE AFFLUENCE RARE DE JEUNES JOUEUSES POUR COMPOSER UNE EQUIPE DE FILLES LE TEMPS D’UN PLATEAU.

Le club d’Illkirch se distinguait déjà par sa croissance exponentielle, qui l’a placé à l’une des premières places nationales au classement du nombre de licenciés. Ils sont 750, dorénavant, qui ont pris une licence dans le club alsacien. Le changement d’équipe dirigeante intervenue il y a trois ans, et le financement par la municipalités d’un complexe tout neuf, ont drôlement dynamisé leur affaire. Toutes les catégories ont grossies. L’école de rugby compte maintenant plus de deux cents licencié jusqu’au moins de 12 ans. Dans la catégories des moins de 10 ans, ils sont soixante-cinq. Et dans ces soixante-cinq, on compte douze jeunes filles. Et c’est ainsi qu’Illkirch, il y a une semaine, est devenu le premier club à proposer lors d’un plateau d’école de rugby, une équipe des moins de 10 ans exclusivement féminine. « C’était un clin d’œil, explique Éric Flavier. le responsable de cette catégorie mixte. Nous avons été surpris en début de saison par une arrivée massive. Les filles étaient quatre ou cinq la saison dernière. Deux d’entre elles ont ramené des copines, et leur effectif est monté à douze. Et comme elles ont pris l’habitude de se regrouper ensemble pendant les entraînements, nous nous sommes dits que ce serait sympa de les associer dans une même équipe trois ou quatre fois dans la saison. C’était aussi une façon de promouvoir le rugby féminin ». La première a donc eu lieu à Mutzig.

Une formation internationale

Elles s’appellent Lilly, Alara, Clémentina, Olalla, Greta, Ema, Emma-Jane, Capucine, Chaden, Charlotte, Abigail, et Emma, et toutes ensemble, elles ont formé une équipe très moderne dans son internationalité. Les copines qui ont ramené les copines fréquentent une école internationale, et l’on compte dans ce petit groupe aux côtés des Alsaciennes, une Espagnole, deux Italiennes, une Allemande, et deux Anglaises. Leur première sortie a été honorable. Contre les garçons, elles ont fini leur premier tournoi à la douzième place sur les seize équipes engagées. Chacune reprendra sa place dans son équipe d’appartenance jusqu’au prochain rendez-vous. Certaines sont déjà expérimentée et jouent dans l’équipe A. « Et l’évolution des joueuses commandent de les faire jouer au meilleur de leur niveau dans une compétition qui reste mixte, dit Eric Flavier. Mais nous les associerons de nouveau. Elles étaient contentes, et nous aussi ».

Par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?