Montauban : un groupe est né

  • Montauban : un groupe est né
    Montauban : un groupe est né
Publié le / Mis à jour le

Promouvoir le rugby féminin et accéder en Fédérale 1 sont les objetifs de la saison pour Montauban.

Le rugby féminin et Montauban, c’est une histoire qui a débuté en 1969. Quarante-huit ans après, la passion est toujours intacte. En cette saison 2017-2018, le quatuor Philippe Dussau, Jean-David Fauché (entraîneurs), Éric Blanc comme manager et Anthony Valette comme préparateur physique ont la responsabilité du groupe qui évolue en Fédérale 2. Un groupe fort de vingt-huit joueuses âgées de 19 à 37 ans dont une majorité est issue de la formation. D’autres sont débutantes. « La complexité réside dans le fait que les filles déjà pratiquantes ne s’ennuient pas tout en faisant progresser rapidement les débutantes. À ce jour, Le groupe est soudé, volontaire et possède un sacré caractère. On retrouve les valeurs du rugby masculin d’il y a vingt-cinq ans », résume Philippe Dussau. Quant au début du championnat, il reste mitigé avec trois défaites en autant de rencontres face à Grenade, Rodez et Tournefeuille. Mais le moral est là. Le mardi, il y a près de cent vingt filles soit les vingt-huit de Fédérale 2, cinquante-cinq cadettes et trente minimes. La section est en plein essor et les adhésions se multiplient. « Notre objectif, souligne Philippe Dussau, est de monter au plus vite en Fédérale 1 pour conserver le potentiel quantitatif existant et profiter de la formation en cours. Nous avons des minimes et cadettes, qui sont sélectionnées en Midi-Pyrénées et qui sont entrées au Pôle Jolimont. Si on ne monte pas, elles seront contactées par des clubs évoluant au niveau supérieur ».

Un tournant de l’histoire

L’USM Rugby Féminin est à un tournant de son histoire puisque cette dernière a intégré l’association en 2015. Au sein de la structure amateur, les responsables espèrent que les filles joueront dans un proche avenir les premiers rôles, ce que confirme le président de l’association, Thierry Sousbanc : « Nous avons beaucoup d’ambition pour le rugby féminin à Montauban et l’USM veut se donner les moyens de cette ambition. Pour cela, il nous faut intégrer le fonctionnement un peu différent de ce « jeune rugby » afin de le structurer en profondeur. Cette équipe a du caractère. Elle va prochainement trouver le chemin de la victoire. En ce moment, ce groupe est en construction. »

Par Christian STIERLE

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir