Les promesses de progression

  • Les promesses de progression
    Les promesses de progression
Publié le , mis à jour

Colomiers et ses espoirs ne sont plus invaincus. Et ce, depuis la défaite des Haut-Garonnais à Montauban, samedi dernier (17-16). Une rencontre qui au-delà de l'aspect comptable, laisse entrevoir de belles promesses pour la suite de la saison columérine.

Le coup fut si proche. Un point tout simplement, pour des Columérins qui ont bien failli réaliser un coup de maître à Montauban. Oui mais après quatre-vingt-quatre minutes de jeu et à treize contre quinze, les Haut-Garonnais ont fini par craquer. Frustrant, forcément. "Vous savez, il ne faut pas oublier qu'à Soyaux/Angoulême, nous étions passé tout près de vivre la même chose. Cela rappelle que nous n'allons pas gagner tous les matchs et nous n'avons donc pas forcément de regrets, dans le sens où nous ramenons un bonus défensif. Et ce, au terme d'une rencontre équilibrée" tempère Christophe Pigozzo, co-entraîneur avec Thierry Barbière. Leurs joueurs profitant de ce bonus, pour s'ancrer un peu plus sur le podium, au terme de ce premier bloc. Il est vrai, à respectivement cinq et six points de Biarritz et Brive, les deux premiers de la poule. "Comptablement, j'espère que tous les blocs seront de cette facture (sourire). Nous ne devons pas oublier en effet qu'en cinq matchs, nous nous sommes déplacés trois fois pour une victoire, un nul et une défaite bonifiée. Le dernier bonus est d'ailleurs un moindre mal, après une première mi-temps où nous avons réussi à casser plusieurs fois le rideau adverse" poursuit Thierry Barbière. Sauf que le hic, c'est que l'USC n'a su transformer ces derniers en points. Et ce, pour ce qui constitue un des points noirs de ce derby. La faute selon le technicien, à un certain isolement du porteur de balle. "A la mi-temps, nous aurions pu et dû avoir quinze points de plus. Il manque notamment deux essais de plus, alors que nous parvenons à casser leur rideau et même si Montauban a manqué trois pénalités importantes. Le problème étant que derrière ces franchissements, personne n'arrive à hauteur".

Les aspects perfectibles

 Un axe de progression, en vue du second bloc pour une Colombe qui s'est retrouvée sur un plan défensif, dans le même temps. Et ce, dans la droite lignée de sa performance face à Vannes, une semaine plus tôt (38-7). "Nous avons à mon sens, été plus efficaces défensivement que sur les rencontres précédentes, en allant les chercher plus haut. Je nous ai ainsi trouvé plus agressifs et plus dans l'avancée, malgré la défaite. Le coup de gueule avant Vannes ? Il n'a pas été salutaire comptablement ici mais j'ai retrouvé des gamins plus constants qui doivent avant tout cela, à leur remise en question" justifie Christophe Pigozzo. Une analyse validée par cette séquence défensive de trois à quatre minutes, juste avant la mi-temps sur sa propre ligne de but. Des progrès qu'il conviendra désormais, de valider sur le long terme. En premier lieu, dans trois semaines pour la réception de Dax. "Le fait est que dans le jeu, nous sommes encore capable de mieux. Il nous faut en effet trouver de la constance et c'est pourquoi nous allons continuer à travailler, notamment vis-à-vis de notre capacité à enchaîner les tâches, ainsi qu'à mettre de la vitesse. Ce deuxième bloc nous donnant une idée sur de nouveaux adversaires, dans un championnat qui sera encore extrêmement long ensuite". Oui mais en attendant, les Columérins bénéficient d'une grosse semaine de vacances. Histoire de s'évader, tout simplement.

Par Corentin Vaissière

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?