Le Stade Montois renverse Aimé-Giral !

  • Le Stade Montois renverse Aimé-Giral !
    Le Stade Montois renverse Aimé-Giral !
Publié le / Mis à jour le

Mal embarqué Mont-de-Marsan a retourné la situation et s'impose, avec le bonus, 44-20 sur la pelouse de Perpignan.

Le match : Le coup d'Etat landais

Une seconde période incroyable, euphorique. Alors que Perpignan a basculé à la pause avec neuf longueurs d'avance, les spectateurs pouvait imaginer une suite toute aussi bonne, comme toujours cette saison à Aimé-Giral. Il ne fut rien, bien au contraire. Discrets jusqu'ici, bien que dangereux avant de rentrer aux vestiaires, les Montois ont laissé échapper toute l'étendue de leur talent en l'espace de quarante minutes. Cinq essais, 36 points, pour un festival venu éteindre la cathédrale catalane. Alors qu'il n'avait ramené qu'un seul point de ses déplacements en ce début d'exercice, le SMR s'est révolté ce dimanche après-midi. Et de quelle manière. Derrière un trio Wakaya-Naituvi-Cabannes, les Montois ont livré une seconde période parfaite et s'emparent d'ailleurs du bonus offensif ! Il n'y a pas eu photo, Mont-de-Marsan était plus fort. Et se relance dans le haut du classement. Grosse claque et gros coup d'arrêt en revanche pour Perpignan.

Le tournant : L'essai de Julien Cabannes (42e)

C'est à ce moment-là que le Stade Montois a fait trembler son adversaire. Dès le retour des vestiaires, des Landais galvanisés contrastent avec une Usap beaucoup trop apathiques. Nouvel entrant, Nacani Wakaya dynamite tout sur son passage et délivre une passe décisive à son ailier Julien Cabannes. Aimé-Giral vient d'être cueilli à froid (17-15), et ne s'attend alors sûrement pas à vivre le pire à partir de là. L'essai : Julien Cabannes (57e) L'essai du break. Et surtout le plus beau. Menée 22 à 17 après une nouvelle réalisation signée Wakaya, l'Usap tente de réagir et n'est plus qu'à quelques mètres de l'en-but landais. Mais un ballon perdu vient changer pour de bon la donne de cette rencontre. Yoann Laousse-Azpiazu met les cannes, déborde toute la défense. Naituvi relaie à la perfection et offre à Julien Cabannes un nouvel essai. Un essai de cent mètres qui vient couler Perpignan, 29 à 17 à l'heure de jeu.

Le joueur : Wame Naituvi

On aurait bien sûr pu citer Julien Cabannes, auteur d'un quadruplé fantastique cet après-midi, et venu clore les débats d'une interception assassine. Mais le fidjien Wame Naituvi a lui aussi réalisé une grosse prestation. Pour sa première avec les pros, celui que l'on présente comme le successeur de Salawa a démontré ses qualités en l'espace de 80 minutes. Sa pointe de vitesse et son agilité ont mis le SMR sur orbite lors des ballons de relance. L'ailier de 21 ans n'a pas fini de faire parler de lui.

 

Par Emilien Vicens 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir