Le réveil en fanfare des Vannetais

  • Le réveil en fanfare des Vannetais
    Le réveil en fanfare des Vannetais
Publié le / Mis à jour le

Grâce à un succès bonifié et sans discussion possible sur Dax 34-9, Vannes sort de la zone rouge de manière provisoire en attendant le match de Soyaux-Angoulême.

Après quatre défaites consécutives, dont la dernière en date à Massy avait été difficilement digérée, le RC Vannes n’avait pas de droit à l’erreur devant Dax. Comme attendu, le groupe vannetais a mis une grosse pression d’entrée, mais sans être récompensé de ses efforts. De mêmee en pilonnant la défense pendant 5 monistes (24e/29e), les bretons furent frustrés d’un essai de pénalité, M. Chérèque ayant parfois une propension être être plus conciliant vis à vis des Landais sur certains faits de jeu. L’essai de Lutumailagi 5 minutes avant la pause libéra le collectif vannetais qui remettait le couvert 5 minutes après la reprise par le même Lutumailagi. 17 points en 10 minutes, le match basculait en faveur des Bretons, sans que Dax ne soit en mesure de se révolter. Il n’y avait plus d’essence dans le réservoir. Comme pour se prouver qu’ils avaient joué à leur niveau et que massa restait un accident de parcours, le RCV après un troisième essai enfonça le clou avec un 4ème essai du deuxième ligne écossais Cramond à la dernière minute. 34-9 le score final respirait une certaine facilité, mais au delà, c’est surtout le contenu qui aura permis au groupe de retrouver une confiance qu’il avait en partie perdue dernièrement.

LE FAIT DU MATCH :

C’est le premier essai de Joéli Lutumailagi qui déclencha véritablement le jeu collectif des vannetais (35e). Jusqu’alors et bien que dominateur dans le jeu, les Bretons ne furent pas récompensés de leur investissement et le 13-6 la pause était un moindre mal pour les Dacquois qui avaient pourtant dans le premier quart d’heure donné l’impression de pouvoir être agir sur les évènements en étant notamment dominateurs dans les zones de rucks et sur les ballons portés. Mais cette impression fut vite dissipée.

L’ACTION : 35e

Une remontée de balle propre des vannetais avant une accélération de Jean-Baptiste Pic, Duplenne dans la continuité de l’action et un coup de pied à suivre pour Lutumailagi qui fait valoir sa pointe de vitesse et trouve la terre promise, malgré le retour de deux défenseurs dacquois.

 

L’HOMME DU MATCH :

Avec 3 essais à son tableau de chasse, le fidjien Joli Lutumailagi a non seulement offert le bonus offensif au RC Vannes, mais à véritablement lancé le groupe sur la voie du succès en marquant le premier de ses trois essais juste avant la pause sur un développement au large classique. Juste après la reprise, le deuxième essai a amplifié la confiance des vannetais (45e). Quant au troisième, là encore dans la plus pure tradition du jeu au large, il atomisa définitivement une équipe landaise qui avait déjà perdu pied avant même l’heure de jeu.

 

LES MEILLEURS JOUEURS :

VANNES : Lutumailagi, Vosawaï, Cramond, Abiven, Hickes, Blanc-Mappaz, Bouthier, Tafili

DAX : Maurens, Liebenberg, August

 

Par Didier le Pallec

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir