La Rochelle plus solide

  • La Rochelle plus solide
    La Rochelle plus solide
Publié le , mis à jour

Dans un match fermé, joué dans des conditions météo difficiles, La Rochelle s'est montré plus solide sur les fondamentaux pour décrocher un succès logique.

Résumé

Entre des Lyonnais décimés par les blessures et des Rochelais, privés de plusieurs internationaux et qui avaient fait un peu tournés, le match n'a pas atteint des sommets, la pluie battante n'aidant pas les acteurs à donner leur pleine mesure. A la pause, les équipes s'étaient neutralisées et étaient rentrées dos à dos, Michalak et James ayant inscrit deux pénalités chacun. Au fur et à mesure que le match avança, La Rochelle imposa son rythme en mêlée et en touche. La fébrilité des Lyonnais sous les renvois (lire le fait du match) et leur manque de puissance ne leur permit pas de renverser la vapeur. Et leur nervosité fit le reste, à l'image de ce dernier coup de pied raté de Palisson (80e), qui ne trouvait pas la touche qui aurait pu offrir une dernière munition précieuse au leader.

Fait du match

En deuxième période, les Lyonnais inscrivirent trois pénalités et encaissèrent à chaque fois des points sur les renvois qui suivirent, treize au total. Sur le premier, Roodt, commis un en-avant, sur le deuxième, les Lyonnais se regardèrent ce qui profita aux visiteurs pour lancer l'offensive aboutissant à l'essai de Balès. Ils parvinrent à capter le troisième mais furent pénaliser pour être parti avant le coup de pied censé les dégager de leur camp...

Le tournant

Après un nouveau renvoi mal assuré par le Lou, les avants rochelais faisaient parler leur puissance pour se rapprocher de la ligne adverse. Contrairement à la première mi-temps où plusieurs offensives avaient avortés sur des ballons gerbés au contact, les Rochelais parvenaient à conserver la gonfle. Et Alexis Balès, plein axe trouvait l'ouverture pour aplatir entre les perches et plier le match en faveur des visiteurs.

Le joueur

Romain Sazy. Le deuxième ligne et capitaine rochelais a symbolisé la bonne tenue du pack rochelais. Actif dans le combat, il a également participé à déstabiliser la touche lyonnaise, qui n'avait pas été autant mise à mal depuis plusieurs mois.

Par Sébastien FIATTE

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?