Première castraise

  • Première castraise
    Première castraise
Publié le

A Oyonnax les Tarnais ont signé leur première victoire de la saison en déplacement.

Le match

Par deux fois l'arbitrage vidéo a été demandé. La première, il a permis de valider l'essai pointé par Dumora venu récupérer le ballon dans les mains de Kockott stoppé sur la ligne d'Oyonnax. La deuxième il a ruiné les espoirs oyonnaxiens après l'essai pointé par MacDonald en sortie de regroupement mais refusé pour une position de hors-jeu. Cet essai aurait pu permettre à une équipe de l'Ain qui ne céda jamais fans le combat et l'engagement de ne pas rester bredouille. Mais en ne parvenant pas à régler certains détails en commettant des fautes exploitées par son ancien ouvreur Benjamin Urdapilleta, auteur d'un sans-faute, Oyonnax se compliqua la tâche. Au final l'équipe de l'Ain concédé sa sixième défaite consécutive, la troisième de rang à Mathon. Et Castres a signé une première loin du Tarn.

L'essai

Dans l'engagement n'a jamais failli et dans une entame qui avait vu la mêlée de l'Ain prendre l'ascendant les pénalités permirent de faire le score jusqu'au quart d'heure de jeu et cette sortie de camp un peu hasardeuse de l'USO ballon en mains. Babillot stoppait l'effort collectif et Castres récupérait une mêlée dont Vaipulu s'échappait pour servir Babillot qui pointait l'essai. L'écart venait de se creuser et Oyonnax malgré ses efforts ne faut jamais en mesure de le combler.

Le joueur

Les deux dernières oppositions entre Oyonnax et Castres sur la pelouse de Mathon, l'une avec le club de l'Ain l'autre avec les Tarnais, Benjamin Urdapilleta n'avait pu les disputer. Il s'est rappelé au bon souvenir du public du Hauty-Bugey en réalisant un sans-faute...ou presque. Son seul échec fut sur une tentative de drop qui ne s'imposait pas le jeu lui offrant d'autres solutions. Pour le reste il fit le plein avec six pénalités et deux transformations..comme si le bon air du Haut-Bugey avait des effets sur son efficacité.

Les meilleurs

A Oyonnax MacDonald, Botica, Sykes, à Castres Tichit, Urdapilleta, Babillot

Par Jean-Pierre Dunand

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?