Vannes chante sous la pluie

  • Vannes chante sous la pluie
    Vannes chante sous la pluie
Publié le / Mis à jour le

Pour la cinquième fois de la saison, Carcassonne s’est inclinée à domicile 30-27. Très pragmatique, Vannes a enfoncé un peu plus les Audois vers l’étage inférieur.

Le résumé

Après Massy, Perpignan, Montauban, Grenoble, voilà que Vannes avait bien l’intention de jouer un bien mauvais tour à Carcassonne. Après quarante minutes de jeu, le visiteur breton a eu la mainmise sur la rencontre. Rigoureux dans la conquête, appliqués et réalistes dans les séquences offensives, les Bretons ont logiquement pris la tête au tableau d’affichage. A la demie heure de jeu, ils avaient une flatteuse avance de dix-sept unités (20-3). Mis sous pression, en souffrance, Carcassonne a eu un sursaut d’orgueil avant la pause. Un essai de pénalité a relancé l’intérêt de cette rencontre. A la reprise, l’USC à la faveur d’une pénalité d’Antoine Renaud est bien revenue dans la partie (20-13). Ce même Renaud s’est vu invalidée une pénalité à la (48ème). Cinq minutes après, le buteur breton, Christopher Hilsenbeck offrait trois nouvelles unités dans l’escarcelle de sa formation (23-13). Dans ce match fou, échevelé, Carcassonne est venu grignoter son retard par une prouesse du pilier Andreï Ursache (23-20). A l’heure de jeu, au plus fort de la domination audoise, Une relance bretonne, conclue par l’ailier, Joelli Lutumalagi a compliqué la fin de match carcassonnaise. L’USC était de nouveau contrainte de courir après le score (30-20). Vannes protégeait son capital malgré une ultime réalisation audoise (27-30). Vannes décrochait son premier succès à l'extérieur tandis que Carcassonne s'enfonce de plus en plus dans les profondeurs du classement.

Le tournant du match

Le carton jaune infligé à Thomas Sauveterre (23-33) a pesé dans la balance. En supériorité numérique, Vannes en a profité pour capitaliser et mener (20-3) à la demie -heure de jeu. Carcassonne a été contraint de courir après le score.

 

L’homme du match : Ratu Vosawai

Le troisième ligne centre vannetais a été très performant. Percutant, creusant des brèches, il a mis son équipe en confiance. Il a fait honneur à son statut de capitaine.

 

Les joueurs

Boutier, Hilsenbeck Lutumailagi, Mappaz, Ursache, Gimeno.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir