La mise aux poings clermontoise

  • La mise aux poings clermontoise
    La mise aux poings clermontoise
Publié le

Au terme d'un match émaillé de nombreuses bagarres et de mauvais gestes, Clermont a renvoyé le leader lyonnais à ses études.

Résumé

Après deux pénalités échangées entre Beauxis (de 45 mètres et avec un rebond sur la barre transversale), les Lyonnais marquaient un essai par Rudi Wulf. Sur un avantage en cours, Beauxis tapait une chandelle, et le centre ramassait la balle après une lutte dans les ais entre l'arrière clermontois, Toeva et les Lyonnais, Jone Tuva et Virgile Bruni (10-3. 11e). Après une mêlée, David Strettle, en bout de ligne, remettait les équipes à égalité après un gros travail d'Alivereti Raka (8-10. 19e). Clermont mettait la main sur le ballon et s'installait dans le camp lyonnais. A force de défendre, Lyon perdait son deuxième ligne, François Van der Merwe, qui écopait d'un carton jaune pour un geste d'anti-jeu (35e). Cela profitait à Raka. L'ailier clermontois marquait un essai acrobatique derrière sa mêlée (15-10. 38e). Clermont s'échappait au score sur un essai en contre de Parra (48), après une mauvaise transmission entre Pélissié et Belan dans les vingt-deux lyonnais. Raka donnait le bonus. Ensuite, le dernier quart d'heure vira au calvaire, pour les spectateurs. Clermont ne desserrait pas son étreinte et les Jaunards récupéraient le bonus à quatorze contre treize à la dernière minute, grâce à Sitaleki Timani qui allongeait le bras (39-18. 80e)

Le fait du match

Il y avait longtemps qu'on avait pas vu ça. Et la dernière fois, c'était le long d'une main courante, lors d'un match de Fédérale, ou de Séries Régionales. La rencontre a été émaillée d'un nombre de chamailleries incalculables. On attendait mieux de la rencontre entre le champion de France et le leader. Les quinze dernières minutes ont été un calvaire entre le carton rouge contre Loni Uhila (68e) - bras cassé sur le coup! - et les cartons jaunes infligés à Kayser et Fourie (76), pour porter le total de cartons à cinq, avec ceux infligés auparavant aux Lyonnais Van der Merwe et Clément. La rencontre a aussi été marquée par deux longues interruptions sur des blessures. Après une percée depuis ses vingt-deux, Patricio Fernandez se blessait au genou gauche (21e), après avoir planté sa jambe dans la pelouse. Surtout, en début de deuxième période, le centre lyonnais, Thibaut Regard, était séché par un Fritz Lee, sur une tentative de plaquage. Le centre lyonnais resta longtemps au sol avant d'être évacué avec un collier cervical, mais avait retrouvé ses esprits dans les vestiaires après la rencontre.

L'action

Après deux pénalités concédées en mêlée, à sept contre huit, après le carton jaune infligé à François Ven der Merwe (35e). Sur la troisième, le pack clermontois enfonçait une nouvelle fois son vis à vis. Alivereti Raka partait petit côté (38e). Malgré deux Lyonnais sur le dos, il parvenait à glisser le bras et à aplatir avant d'être poussé en touche. Du grand art.

Le joueur

Alivereti Raka évidemment. Auteur d'une percée décisive sur le premier essai de Strettle, il a marqué le deuxième essai des champions de France en titre, grâce à un numéro d'équilibriste de haut vol. En deuxième période, il poursuivit son œuvre de démolition, créant des brèches pour ses coéquipiers, à l'image de ce plaquage cassé sur Belan (60e). Il paracheva sa performance d'un doublé par une échappée sur son ail, suite à une charge de Lonni Uhila (64e) pour tuer définitivement le match.

Les meilleurs :

Raka, Parra, Jarvis, Lee ; Oosthuizen, Gill

Par Sébastien FIATTE

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?