Montpellier tout bonus

  • Montpellier tout bonus
    Montpellier tout bonus
Publié le

Grâce à son succès bonifié, le MHR s’empare de la place de leader.

Le résumé

Si les Montpelliérains regagnaient les vestiaires, à la pause, avec cinq points d’avance (17-12), ils le devaient essentiellement à trois minutes de folie qui les ont vus faire la différence au score. D’abord grâce à un essai de Jan Serfontein (27e), puis à celui de N’Gandebe (30e). Car, jusque-là, les débats étaient plus qu’équilibrés. La belle entame toulousaine avait même permis aux hommes d’Ugo Mola de mener rapidement (6-0) avec deux pénalités réussis par Zack Holmes. Le même Holmes qui convertissait deux nouveaux coups de pied en fin de première période pour ramener les siens dans le match. Celui-ci aurait pourtant pu totalement basculer en début de seconde mi-temps, avec les deux cartons jaunes infligés aux Toulousains Castets (45e) et Tekori (49e). Mais, même à treize contre quinze, les coéquipiers de Florian Fritz n’encaissaient que l’essai non transformé de Mogg (51e) et s’offraient trois points (22-15). L’espoir était même grand dans leurs rangs après l’essai de de Van Dyk (65e ; 22-25) mais, quatre minutes plus tard, Tomane mettait fin au suspense. Le MHR décrochait même le bonus offensif (32-22).

Le joueur : Gabriel N’Gandebe

Il est clairement de ce samedi. Au départ, son nom ne devait même pas apparaître sur la feuille de match. Finalement, il ne devait sa présence qu’au forfait de dernière minute de Joffrey Michel. Du coup, l’ancien joueur de Massy, débarqué dans l’Hérault à l’intersaison, s’est retrouvé titulaire à l’aile pour sa deuxième rencontre sous ses nouvelles couleurs. Et il a été dans tous les bons coups. C’est ainsi lui qui s’est offert son premier essai avec le MHR à la 30e, en étant au soutien de Cruden sur une relance depuis le fond de terrain. Surtout, en fin de match, alors que les Toulousains étaient revenus à seulement trois points de leurs adversaires, ils déchiraient tout le rideau stadiste. Une action qui aboutissait à l’essai de Tomane (69e).

L’essai

Certes, Gabriel N’Gandebe est déjà l’homme du match mais c’est lui qui a inscrit le plus bel essai de la soirée (30e). François Steyn récupérait un ballon dans son camp et refusait de jouer le surnombre avec Tomane à son extérieur pour aller percuter, passer les bras et servir Galletier. Ce dernier servait Cruden qui accélérait puis fixait le dernier défenseur. Il n’avait alors qu’à décaler le jeune ailier pour que celui-ci aille marquer sous les poteaux adverses.

Le tournant

Toulouse pourra longtemps regretter sa fin de match. En effet, quand les hommes d’Ugo Mola ont été réduits à treize pendant six minutes en début de deuxième mi-temps (et au moins en infériorité numérique pendant quatorze minutes) et se trouvaient dominés par leurs adversaires, on ne donnait pas cher de leur peau. A force de courage et d’abnégation, ils n’ont pourtant encaissé qu’un essai et ont trouvé le moyen d’inscrire trois points. De nouveau à quinze, ils sont même revenus à trois points des Héraultais. Mais ont fini par craquer. Peut-être ont-ils payé cher leur débauche d’énergie...

Les meilleurs

A Montpellier : N’Gandebe, Steyn, J. du Plessis, Mogg, Serfontein, Paillaugue, Cruden. A Toulouse : Verhaege, Elstadt, Cros, Fritz, Mjekevu

Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?