Montauban a évité le piège

  • Montauban a évité le piège
    Montauban a évité le piège
Publié le

Le choc attendu a accouché d'une souris. Montauban a gagné (36-20) en maîtrisant sa partie mais s'est fait peur en fin de rencontre.

Résumé

Comme bien souvent, l'enjeu a tué le jeu. Les deux équipes se craignaient énormément et cela se ressentait sur le rythme du match. Ce sont les buteurs qui faisaient évoluer la marque, Jérôme Bosviel, parfait dans l'exercice du tir au but, prenant le dessus sur son homologue neversois, Loïc Le Gal. À la 25e, Montauban menait ainsi 9-3 (3P/3 Bosviel, 1P/2 Le Gal). Le match ronronnait et si l'on sentait qu'il ne faudrait pas grand chose pour qu'il s'enflamme (percées magnifiques mais sans suite de Raisuqe ou Bosviel), tout cela demeurait globalement bien plat. Il fallait attendre que la sirène retentisse pour voir Pierrick Esclauze inscrire le premier essai du match à la suite d'un ballon porté (19-6, mt). La deuxième période commençait sous les meilleurs auspices pour les Montalbanais qui inscrivaient l'essai du break grâce à Waisale Sukanaveita. Menant 29-6, d'aucuns pensaient que l'USM allait pouvoir gérer la fin de partie en père peinard. C' était sans compter un carton jaune reçu par Nicolas Agnési qui allait complètement perturber les Sapiacains. Dominés en mêlée, ces derniers offraient à Nevers l'opportunité de revenir dans le match. Les hommes de Péméja inscrivaient un essai de pénalité, revenaient à 29-13 et remettaient la main sur le ballon. Fraser marquait même en force l'essai de l'espoir, permettant aux Neversois de revenir à 9 points à 3 minutes du terme. Heureusement pour Montauban, le score était acquis. Engelbrecht, sur une ultime interception, donnait un peu plus d'ampleur au score (36-20, score final).

Le fait du match

L'essai de Pierrick Esclauze, juste avant la mi-temps. On entend souvent que ce moment est le meilleur pour inscrire un essai. Cela s'est une nouvelle fois vérifié. Nevers, jusque-là très bien installé dans le match. Autre fait marquant, en deuxième période, le carton jaune de Nicolas Agnési a complétement désorienté la mêlée montalbanaise, permettant aux Neversois d'inscrire un essai de pénalité et de croire -un peu- en un hypothétique retour.////// L'essai/////// Waisale Sukanaveita, sur une inspiration tout en puissance. On joue la 55e minute et le match a tourné à l'avantage de Montauban, qui maîtrise sans parvenir à se montrer dangereux. Les Montalbanais parvienne pourtant à tuer le match sur une percée tout en puissance de leur centre Waisale Sukanaveita qui parcourt 30 mètres avec deux Neversois sur le dos avant de s'écrouler dans l'en-but.

L'homme du match

Jérôme Bosviel. Comme toujours, le couteau-suisse montalbanais s'est montré très à son avantage ce vendredi soir. Impérial au pied (100 % de réussite), il a parfaitement animé le jeu dans son poste préférentiel, à l'ouverture. Les coachs avaient fait le choix de l'associer à Jérémy Chaput à la charnière, laissant à Riian Swanepoel le soin d'endosser le numéro 15. Son jeu au pied tactique précieux et sa vista dans les relances ont été des atouts précieux dans le jeu montalbanais.

Les meilleurs

À Montauban : Bosviel, Engelbrecht, Sukanaveita
À Nevers, Bruzulier, Fraser.

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?