Massy maîtrise son sujet

  • Massy maîtrise son sujet
    Massy maîtrise son sujet
Publié le

Les Franciliens ont dominé la seconde période pour s'adjuger un succès mérit (26-16). Après deux revers subis à l'extérieur, ils ont conforté leur place dans la première partie du tableau.

Le résumé

Après deux défaites consécutives subies à l’extérieur, Massy devait réagir. Et Massy l’a fait. Dans cette rencontre dangereuse pour les organismes - deux commotions pour Prier et Etien à Massy, et blessure de l’arbitre monsieur Boyer remplacé à la mi-temps par monsieur Carriot - les deux adversaires se sont tenus en respect durant les quarante premières minutes. Lors de la deuxième mi-temps, Massy a pris le dessus. Grâce à un essai superbe inscrit en contre attaque (voir le tournant), les Franciliens ont pris un net avantage (20-10 à la 45e minute), qu’ils n’ont plus jamais lâché. Aurillac n’a pas disposé des armes pour faire douter leur défense et organiser un retour. Le score aurait pu être plus lourd, même, si Thomas Girard, le buteur de MAssy, qui truste la deuxième place du classement national de la discipline, n’avait pas rencontré des échecs inhabituels (4/7 pénalités). Massy était au dessus.

Le tournant du match

À la 45e minute, l’arrière d’Aurillac Thomas Salles a impulsé une relance à la réception d’une chandelle trop longue de l’ouvreur de Massy Sam Katz. Relance gagnante… au départ. L’action a progressé de trente mètres sur deux temps de jeu. Mais sur le troisième, Aurillac a perdu le ballon, et Massy a initié une relance parfaite. Avec le seconde Loïc Charlon d’abord à la percussion, l’ailier Lester Etien ensuite en débordement, puis le pilier James Currie à son tour en percussion, Massy a complètement désorganisée la défense cantalou. Jusqu’à un petit service « bijou » de Clément Ancely pour Youri Delhommel. Alors que l’action avait un peu ralenti sur la ligne des 22 mètres d’Aurillac, le troisième ligne est venu se présenter plein fer entre deux défenseurs pour passer les bras au contact et servir son talonneur dans sa chute. Superbe ! Sur ce turn-Over gagnant, Aurillac a été distancé de dix points (20-10)

L’essai du match

Le centre Samoan d’Aurillac Robert Lilomaiava faisait son retour à Massy. Il y avait joué une saison en pro D2 après son passage à l’UBB, juste avant de rejoindre le Cantal. Il n’a pas manqué son retour en Ile-de-France. Dés le début de la partie, il a imposé sa puissance pour inscrire un essai après seulement quatre minutes de jeu. Massy jouait à quatorze. Son demi de mêlée Benjamin Prier venait de se faire secouer méchamment par une percussion du talonneur Dutoit. Aurillac avançait, l’action a rebondi vers grand côté, mais Paul Boisset a décidé de renverser rapidement sur le petit côté. Robert Lilomaiava a été servi sur les trente mètres. Il a gagné son duel à la percussion pour s’ouvrir le chemin de l’en but. Le match à peine débuté, Massy perdait son demi de mêlée sur commotion - il ne reviendra pas- et son ancien joueur lui plantait un essai. On a rêve meilleur démarrage…

L’homme du match

En raison des problèmes défensifs récurrents rencontrés par les Massicois depuis plusieurs rencontres, le staff francilien avait décidé de replacer le centre Geoffrey Sella à l’aile, en face de l’immense Jone Waqaliva. C’est peu dire qu’il a rempli son rôle en muselant son vis à vis. Sur chacune des interventions de Waqaliva, Geoffrey Sella s’est jeté de tout son poids dans son placage pour l’arrêter net, et l’ailier d’Aurillac n’a pas avancé d’un pouce.

Par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?