L'armée des abeilles

  • L'armée des abeilles
    L'armée des abeilles
Publié le

Extraordinaire performance montoise cet après-midi sur la pelouse du stade Guy Boniface. Les Bayonnais ont explosé (68-15).

Résumé

Quel régal ! On ne remerciera jamais assez les Montois d’avoir montré à tous les amoureux du rugby à quel point ce jeu peut être beau lorsqu’il est joué par une véritable équipe dans laquelle chacun a le souci du collectif, et tous l’ambition commune de jouer, au sens propre du terme. Certes, en marquant au bout de 18 secondes, les Montois se sont facilité la tâche et enfoncé un peu plus les Bayonnais dans leur abîme de doute. Mais quand même, c’est à un match extraordinaire que nous avons assisté cet après-midi. 49 points inscrits en 28 minutes seulement pour sept essais tous plus beaux les uns que les autres, les spectateurs présents s’en souviendront à jamais. Autant dire que le suspense était mort au bout d’à peine dix minutes, ce qui n’a pas empêché les Landais de continuer jusqu’au bout leur magnifique cavalier seul, avec l’ambition intacte de prendre du plaisir.

Le fait du match

Dès le coup d’envoi, les Bayonnais ont montré leur fébrilité. En ne réceptionnant pas cette mise en jeu, ils ont permis aux Montois de marquer l’essai le plus rapide de la saison et de prendre confiance. Mal leur en a pris, car c’est un véritable tsunami qui s’est abattu sur eux par la suite. Une apathie très inquiétante car les Basques n’ont jamais montré la volonté de combattre sur la pelouse landaise.

Le plus bel essai

Comment choisir parmi les dix inscrits par les Montois, dont la plupart somptueux ? Pour le symbole, on choisira le dernier. Cela faisait 61 à 8 et les Montois récupéraient un ballon en fond de terrain à quatre minutes de la fin. Ils auraient pu se contenter de botter en touche, mais ils relançaient vers le large avec des passes laser et des joueurs lancés à pleine vitesse. Sur le bord de touche, Ratu s’engageait entre deux défenseurs et décalait d’un off-load l’épatant Julien Cabannes qui débordait, repiquait à l’intérieur et offrait sur un plateau un essai d’école à son arrière Laousse-Azpiazu, étincelant cet après-midi, revenu à son intérieur. Alors le difficile public montois s’est levé, spontanément, pour acclamer son équipe.

L’homme du match

On aurait pu en trouver dix au moins, mais chapeau à Christophe Loustalot, l’ancien bayonnais, auteur de trois essais et d’un match parfait, tant dans l’animation de son équipe que dans sa gestion au pied quand le besoin s’en est fait sentir. Une magnifique prestation de demi de mêlée.

Les meilleurs

À Mont-de-Marsan : Muzzio, Khribache, Desmaison, Rey, Malafosse, Garrault, Tastet, Pierce, Loustalot, Gerber, J.Cabannes, R.Cabannes, Ratu, Wakaya, Matanavou, Laousse-Azpiazu
À Bayonne : Davis, Laveau

Par Pierre Baylet

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?