Nevers : un bon amalgame

  • Nevers : un bon amalgame
    Nevers : un bon amalgame
Publié le , mis à jour

Les joueuses de Nevers sont descendues d’une division. Elles renouent aujourd’hui avec la victoire malgré un bouleversement de l’effectif.

Relégué de Fédérale 1, Nevers n’a pas raté son atterrissage en Fédérale 2. Avant le déplacement à Lyon hier, pour affronter l’équipe réserve du Lou, leur premier gros test, les Neversoises avaient décroché quatre victoires, dont deux bonifiées, lors des quatre premières journées. Ce début de saison en boulet de canon n’était pas forcément prévu. À l’intersaison, le staff a été modifié avec les arrivées de Sébastien Remoué, Stéphane Nantier, puis de Benjamin Chiffe, arrivé au club à l’intersaison pour s’occuper des moins de 16 ans. Et l’effectif a été profondément remanié, avec beaucoup d’arrêts ou de départs de joueuses, et l’arrivée d’une dizaine de débutantes. Surtout, elles ont longtemps été une vingtaine, inquiétant pour tenir une saison, avant finalement de voir l’effectif stabilisé à vingt-cinq joueuses. Et l’amalgame s’est fait entre débutantes et joueuses plus expérimentées. « Les nouvelles sont à l’écoute des anciennes qui n’hésitent pas à leur prodiguer des conseils », se réjouit Stéphane Nantier.

à l’approche de l’hiver

Si le bon début de saison s’explique notamment par la réussite de quelques individualités dominantes en Fédérale 2, la création du collectif avance assez vite. « Nous sommes en place défensivement, remarque Benjamin Chiffe. En attaque, on essaie de jouer debout, développer le jeu après contact, moins complexe à mettre en place du point de vue de la règle. » Avec l’arrivée de l’hiver, le staff va bientôt passer à l’apprentissage des situations dans les phases de ruck. Cela ne devrait pas remettre en cause l’objectif que les joueuses ont fixé elles-mêmes : se qualifier pour les phases finales. « Sans oublier de prendre du plaisir sur le terrain et de former pour l’avenir », conclut Stéphane Nantier.

Par Sébastien FIATTE

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?