Narbonne a eu le dernier mot

  • Narbonne a eu le dernier mot
    Narbonne a eu le dernier mot
Publié le

Un match à huit points, capital dans la course au maintien. Ce Narbonne-Vannes, glacial sous les 3°C du Parc des Sports et de l’Amitié, s’annonçait bien plus chaud pour les trente acteurs de cette partie.

Dans une rencontre finalement débridée, c’est le Racing, dans son jardin, qui a pris le meilleur sur son adversaire. Auteurs d’une entame parfaite, avec l’essai précoce de Kevin Bly (2e), les Bretons ont laissé les Audois revenir dans la rencontre. Trois essais inscrits par Fekitoa (22e), Bitsadze (28e) et Collet (45e) ont renversé les données. Avant un retour valeureux des Vanetais par Vosawai (52e). 21-21 à l’heure de jeu. Tout est à refaire. Le dernier mot est finalement revenu aux joueurs de Steve Kefu. Impérial lors de son entrée en jeu, le talonneur Clément Estériola a scellé le score. Narbonne retrouve le goût de la victoire, Vannes voyage à vide.

L’essai : Kévin Bly (2e)

Il est venu refroidir encore plus le Parc des Sports et de l’Amitié. Sur le premier ballon de relance des Vanetais, c’est le jeune ailier Kevin Bly qui n’a pas mis longtemps pour s’illustrer. De retour chez les pros après un mois de disette, l’espoir du RCV, servi en bout de ligne, s’est défait de toute la défense narbonnaise pour s’offrir un véritable exploit personnel. Le deuxième essai cette saison pour Kevin Bly, qui a permis à sa formation d’ouvrir la marque. Le joueur : Segundo Tuculet (Narbonne)

Un autre ailier s’est illustré ce soir. Il s’agit de Segundo Tuculet. Le jeune Argentin, blessé depuis le début de la saison, a enfin été à la hauteur des promesses placées en lui. L’ex-international à VII avec les Pumas a souvent inquiété la défense du RCV ce matin. Tuculet, victime d’un plaquage haut de Leafa, a d’abord provoqué un carton jaune dans le premier acte. Avant d’être décisif sur le deuxième essai du RCNM signé Bitsadze. Un autre joueur du Racing a marqué les esprits, il s’agit du talonneur Clément Estériola. Remplaçant, le joueur de 26 ans s’est montré très percutant après son entrée en jeu. Gagnant une grande partie de ses duels. Estériola, récompensé en fin de match avec l’essai décisif.

Les meilleurs :

À Narbonne : S. Tuculet, C. Deligny, C. Esteriola, B. Bitsadze.

À Vannes : A. Moeke, C. Hilsenbeck, K. Bly, S. Blanc-Mappaz.

À Narbonne, Émilien Vicens

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?