Toulon à la relance

  • Toulon à la relance
    Toulon à la relance
Publié le , mis à jour

Après trois revers consécutifs, le RCT s'est relancé en prenant le meilleur sur le LOU (39-11). Mieux, en inscrivant cinq essais, contre seulement un encaissé en toute fin de match, les joueurs de Fabien Galthié empochent le bonus et recollent au Top 6 (7e, 31 points).

Match

Les Toulonnais n'avaient plus le droit à l'erreur. Défaits à trois reprises consécutives, les joueurs de Fabien Galthié se savaient donc attendus ce samedi soir. Et, bien aidés par les retours de leurs internationaux (Duane Vermeulen, François Trinh-Duc et Mathieu Bastareaud en tête), les joueurs du RCT ont répondu présents. Pourtant pris à la gorge d'entrée de jeu par les Lyonnais (pénalité de Frédéric Michalak à la 8e minute), les Varois ouvraient le bal à la 12e minute par un essai de Mathieu Bastareaud. Ensuite ? Devant au score, les Toulonnais feront sereinement la course en tête. Face à une défense rhonalpine bien organisée, le RCT attendra la 33e minute (Chris Ashton) pour creuser l'écart (14-6). Toujours dans les clous au score, le LOU ne fera jamais son retard. Revenus avec les mêmes intentions des vestiaires, les coéquipiers de Mathieu Bastareaud enfonceront définitivement le clou à la 51e minute (voir tournant du match). Xavier Chiocci (71e) et JP Pietersen (76e) clôtureront la belle soirée toulonnaise. Le RCT recolle ainsi au Top 6 (7e, 31 points) et peut sereinement basculer sur la Coupe d'Europe. De leur côté, les Lyonnais enchaînent un quatrième revers consécutifs et devront impérativement relever la tête à Montpellier ou à domicile contre Pau, fin décembre.

Le meilleur joueur - Semi Radradra

Une fois n'est pas coutume, Semi Radradra a illuminé la rencontre. Que ce soit par ses trois premiers plaquages aussi offensifs que spectaculaires ou ses offloads qu'il n'a cessé de distribuer à ses coéquipiers, l'ancien treiziste a une nouvelle fois réalisé une performance XXL. Et s'il n'a pas inscrit d'essai, le joueur arrivé en cours de saison a offert une merveille de passe à Chris Ashton (33e), qui doublait la marque et donnait le premier écart conséquent au tableau d'affichage (14-3). Décisif, l'ailier fidjien a donc largement participé à la victoire toulonnaise et ainsi rappelé pourquoi il faisait déjà partie des cadres de cette équipe. Plus discret l'heure de jeu passée, Semi Radradra s'est malgré tout montré précieux en défense, au plus fort de la domination lyonnaise.

Le tournant du match - l'essai de Chris Ashton (51e)

Alors que Toulon pilonnait la ligne depuis de longues minutes, mais ne trouvait pas la solution face à une défense lyonnaise bien en place, François Trinh-Duc décidait de surprendre la défense, tentant d'échapper petit côté. Repris in-extremis, le jeu rebondissait rapidement, mais Malakai Fekitoa qui tentait de prendre l'axe était repris un peu haut par Delon Armitage. Un plaquage dangereux qui donnait avantage aux Toulonnais. L'occasion pour le RCT de trouver une touche à 5 mètres ? Que nenni, Chris Ashton voyait une brèche s'ouvrir et l'exploitait à merveille. L'Anglais inscrivait ainsi le troisième essai de la soirée, son deuxième personnel, portait le score à 25-6 et offrait le point de bonus au RCT.

Les meilleurs :

Radradra, Trinh-Duc, Bastareaud, Vermeulen, Manoa, Fresia, Van der Merwe à Toulon ; Gill, Puricelli, Arnold, Michalak à Lyon.

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?