Carcassonne enfin victorieux !

  • Carcassonne enfin victorieux !
    Carcassonne enfin victorieux !
Publié le / Mis à jour le

En tête à la pause, Dax a subi à la reprise. Carcassonne s’est imposé avec le bonus et entretient l’espoir du maintien.

C’était le match des derniers de la classe. Un rendez-vous à ne pas manquer pour la lanterne rouge audoise. Après un court round d’observation, ce sont les buteurs respectifs qui ont défloré le score. Après l’ouverture du score par la gâchette audoise, Antoine Lescalmel, Nicolas Cachet a répondu du tac au tac. Au plus fort de la domination carcassonnaise, Dax s’est procuré une balle de contre et après une course de quatre- vingts mètres, elle a été bonifiée par l’ailier landais, Alexandre Pilati. Une réalisation qui lancé la rencontre. Après la réalisation landaise et tableau d’affichage en faveur de Dax (11-6), la rencontre s’est débridée. Les deux formations ont offert un débat aéré, séduisant et à pause, c’est Dax qui avait la faveur du tableau d’affichage (21-18).

A la reprise, Dax a enfoncé le clou par une nouvelle pénalité de Cachet (24-18). Dans ce match débridé, Carcassonne est revenu à hauteur de son rival par une pénalité de Gilles Bosch. Quelques minutes après ce même Bosch a déchiré la défense dacquoise pour porter le score à (28-24). En état de grâce, Gilles Bosch a conforté l’avance des siens par une nouvelle pénalité (31-24). Après l’heure de jeu, Dax si séduisant pendant cinquante minutes, a lâché prise peu à peu. A moins de dix minutes du terme, un essai en bout de ligne de l’arrière Steve Mc Mahon a ruiné les espoirs landais.

Carcassonne pouvait ainsi savourer une troisième victoire synonyme d’espoir. En revanche, Dax peut nourrir des regrets.

Le tournant du match

L’essai de l’ouvreur, Gilles Bosch à la cinquantième qui a changé complètement la physionomie du match. Mené au score, Dax a fini par lâcher prise.

L’homme du match

Gilles Bosch, le catalyseur et animateur de cette formation audoise. Il a dynamisé le jeu de son équipe.

Par Didier Navarre 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir