Aurillac enfin victorieux à l’extérieur

  • Aurillac enfin victorieux à l’extérieur
    Aurillac enfin victorieux à l’extérieur
Publié le / Mis à jour le

Face à des Narbonnais en pleine déroute, le Stade Aurillacois fait la très bonne opération de la soirée.

LE MATCH : AURILLAC, SANS SOURCILLER

Deux équipes malmenées la semaine passée, un maintien à acquérir… pour Narbonne et Aurillac, cette rencontre était d’une importance capitale. Le Racing allait-il réagir après ce 53-0 encaissé à Bayonne ? Aurillac a-t-il enfin mis un terme à 20 matchs sans victoire à l’extérieur. Dans un match partie sur des bases folle et cet essai d’Alex Luata. Aurillac a fait la course en tête pendant très longtemps dans ce match. Clément Esétriola a sonné la révolte audoise (12e), mais Paul Boisset a refroidi une deuxième fois le Parc des Sports et de l’Amitié (24e). Avant la nouvelle réponse de Beka Bitsadze (27e). La suite ? Un essai de Latuka Maituku sur la sirène (40e), et un RCNM en plein doute qui ne reviendra plus dans ce match. Aurillac signe sa première victoire à l’extérieur, sa première depuis quinze mois. Le Racing replonge dans la crise.

L’ESSAI : LATUKA MAITUKU (40e)

Une relance assassine, un contre impérial. Déjà très efficace sur ballons de relance dans cette rencontre, avec l’essai très rapide de Luata suit à une interception de Lilomaïava, les Aurillacois ont affolé les compteurs et surtout les têtes audoises dans le premier acte. Quarante premières minutes au terme desquelles, sur un ballon de dégagement de Fournil, Alex Luata encore lui, et Jack McPhee, ont excellé dans l’art du turnover. Une série une « une-deux » et de passes après contacts superbement maîtrisée en bord de touche. Quelques plaquages manqués en face, et une conclusion magistrale de Latuka Maituku, entré en jeu après la blessure de Christian Otsberg. En l’espace de vingt secondes et de soixante mètres, les trois hommes du SACA ont dû enchaîner près d’une dizaine de passes. Toutes dans le bon timing. Résultat des courses, cet essai salvateur. Le début de la fin pour Narbonne.

LE TOURNANT : LE DOUBLÉ DE MAITUKU (44e)

Le symbole de cette rencontre. Sur une action anodine, la capitaine de la Géorgie Merab Sharikadze échappe au sol à deux joueurs narbonnais. Le trois-quart centre se faufile dans les 22 mètres adverses et sert parfaitement Maituku. Doublé du 3e ligne entré en jeu en cours de première période. Aurillac s’assure la victoire.

LE JOUEUR : ALEX LUATUA

Un Aurillacois parmi tant d’autres. Alex Luatua, insaisissable, a été de tous les bons coups ce vendredi soir. Auteur du premier essai dès la 2e minute, l’ailier du SACA s’est parfaitement entendu avec Jack McPhee et Robert Lilomaïava.

Par Émilien VICENS

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir