Kolbe : roi des tops

  • Kolbe : roi des tops
    Kolbe : roi des tops
Publié le , mis à jour

Les recruteurs toulonnais et toulousains ont bien travaillé l’an dernier.Comptant chacun deux joueurs dans les quatre premiers de notre classement, les deux clubs Rouge et Noir ont misé sur les bons chevaux.

Toulouse en tête, avec l’ailier de poche sud-africain Cheslin Kolbe, véritable révélation de cette première partie de saison.L’ancien joueur des Stormers, qui figurait déjà dans l’équipe type du Super Rugby l’an passé (9 essais en 14 matchs), s’impose aussi comme la meilleure recrue à ce jour. Titularisé 11 fois en 11 matchs, le joueur de 24 ans a déjà franchi la ligne à six reprises depuis le coup d’envoi de la saison.Et il s’est immédiatement imposé comme un des éléments majeurs du collectif toulousain. à l’instar du demi de mêlée Antoine Dupont.Cinquième de notre classement, l’ancien Castrais est à la hauteur des espérances qui étaient placées en lui lors de sa signature dans la ville rose. à tout juste 21 ans, le jeune international tricolore pèse de tout son poids sur le jeu haut-garonnais et illumine de son culot, autant que de son talent, les journées de Top 14. Un autre joueur irradie littéralement le meilleur championnat du monde, et il est anglais : avec 13 essais en 15 matchs, Chris Ashton n’a pas attendu plus de douze minutes pour devenir l’arme fatale du RCT, auteur de son premier essai contre Pau lors de la première journée de Top 14 le 27 août (il avait d’ailleurs inscrit un doublé). L’international anglais (30 ans, 39 sélections) n’est pas venu en retraite au bord de la Méditerranée. Deuxième du Top 10 des recrues, il devance son coéquipier au RCT, le troisième ligne Facundo Isa. L’international argentin (25 sélections), qui s’était brouillé avec sa Fédération pour venir en France -à Lyon en février dernier- est colossal sous le maillot varois depuis son arrivée. Révélation argentine de la Coupe du monde 2015, élu meilleur numéro 8 du Super Rugby 2016 devant Kieran Read, le joueur de 24 ans joue plus flanker à Toulon, mais cela n’entache en rien ses performances.

Ce Top 10 ne pouvait, étant donné le niveau auquel évolue encore La Rochelle cette saison, ne pas compter de joueur du club maritime. Si les débats autour de l’entrée de Jérémy Sinzelle dans ce classement ont été vifs au sein de notre rédaction, la présence de Geoffrey Doumayrou a fait l’unanimité. L’ancien trois-quarts centre du Stade français a beau tourner avec Jordaan, Aguillon et Rattez et avoir été titularisé « seulement » huit fois, il explose au meilleur niveau, porté par le jeu rapide et ambitieux du Stade rochelais, qui lui colle parfaitement.Il se classe quatrième.

Domingo et Palisson, retours en grâce

En sixième position, Teddy Iribaren s’est imposé en quelques matchs comme le titulaire du poste de demi de mêlée au Racing 92. Titularisé à huit reprises, il a su mettre à distance son principal concurrent, l’international tricolore Maxime Machenaud (sept titularisations). Très bon éjecteur et chef de meute précieux, l’ancien Briviste a indéniablement apporté de la vitesse au jeu des Ciel et Blanc. Tony Ensor aussi, mais dans l’autre club francilien. Remplaçant en championnat néo-zélandais, le véloce arrière duStade français (26 ans) fait partie des très jolies surprises du début de saison et se classe huitième du top des recrues. Titularisé 12 fois en 15 matchs, cet ancien All Black à VII s’impose comme un excellent relanceur et un joueur très fin. Avec quatre essais à la clé. Autre enseignement de notre classement : les anciens ont encore faim ! Septième, Thomas Domingo vit à 32 ans une véritable renaissance à Pau. L’international tricolore (36 sélections), qui jouait peu ces dernières saisons à Clermont, a retrouvé toute sa puissance et sa science en mêlée aide beaucoup la Section paloise, avec qui il a enchaîné 11 titularisations en 11 rencontres de Top 14. à Lyon, le revenant s’appelle Alexis Palisson. Après un rendez-vous manqué avec le Stade toulousain, l’ancien ailier des Bleus (30 ans, 21 sélections) s’épanouit complètement dans le jeu du Lou, avec qui il a inscrit pas moins de 6 essais en 12 matchs. Il se classe neuvième, juste devant le troisième ligne bordelo-béglais Mahamadou Diaby. (27 ans). Surpuissant, l’ancien Grenoblois amène ses coéquipiers dans son sillage, gros plaqueur et guerrier infatigable dans les zones de rucks. Il a été titularisé onze fois en onze matchs.Une recrue de poids, lui aussi !

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?