Bayonne contre… Bayonne

  • Bayonne contre… Bayonne
    Bayonne contre… Bayonne
Publié le , mis à jour

La marche était trop haute pour les basques qui chutent lourdement.

Une troisième victoire consécutive aurait changé le cours de la saison pour les Bayonnais. Ils auraient pu caresser l’espoir de se rapprocher de la qualification. Mais la marche était trop haute. Pourtant, ils ont fait preuve de courage. Et avaient les cartes en main en début de deuxième mi-temps quand ils sont revenus à quatre points. « Il y a de la frustration, argumente John Beattie, car on sait que si on fait les choses bien on peut gagner des matchs. Si on n’est pas concentré, si on ne s’applique pas, on perd. » Et une fois de plus, au moment d’enfoncer le clou, une pénaltouche à 5 mètres est perdue. Les Basques ne s’en remettront pas. Une foule d’erreurs les aura conduits à leur perte. Les Bayonnais se sont-ils battus eux-mêmes ? En partie. Notamment avec une entame encore manquée et un secteur en total déficit, la touche. 

Pour atteindre le haut du tableau, la marge est encore trop importante. « à chaque moment clé, il y a eu de l’incertitude, explique Joël Rey. On s’est mis des handicaps. D’une manière générale, les Perpignanais allaient plus vite que nous et avaient une autre densité physique. » Toute la différence avec les six premiers contre lesquels l’aviron s’est toujours incliné jusqu’ici. « On n’est pas invité ! » résume l’entraîneur des avants qui, désormais, ne pense plus à la qualification. 

Par E. L.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?