Azéma et Collazo déclinent... le trio Galthié-Bruno-Bonnaire prend les commandes !

  • Azéma et Collazo déclinent... le trio Galthié-Bruno-Bonnaire prend les commandes !
    Azéma et Collazo déclinent... le trio Galthié-Bruno-Bonnaire prend les commandes !
Publié le / Mis à jour le

Information exclusive : Franck Azema et Patrice Collazo ont réfusé  la proposition de Bernard Laporte pour devenir les adjoints de Jacques Brunel. De ce fait, c'est Fabien Galthié qui s'occupera des trois-quarts : Sébastien Bruno et Julien Bonnaire, respectivement pour la mêlée et la touche, s’occuperont des avants pendant le Tournoi des 6 Nations 2018.

Franck Azéma et Patrice Collazo étaient ses premiers choix et, hier, Bernard Laporte a pris soin de les contacter pour leur proposer de devenir les adjoints du successeur de Guy Novès au poste de sélectionneur, Jacques Brunel. Selon nos informations, les deux techniciens, respectivement sous contrat à Clermont et La Rochelle, ont décliné l’offre.

Galthié, enfin

C’est le manager de Toulon, Fabien Galthié qui s’occupera des trois-quarts du XV de France pour le prochain Tournoi des 6 Nations et la tournée d'été en Nouvelle-Zélande ; Mourad Boudjellal ne s'opposera pas à sa mise à disposition. Pressenti en 2007 et 2011 pour intégrer le staff des Bleus, Galthié va enfin l'intégrer.

Pour les avants, Bernard Laporte et Jacques Brunel ont choisi le duo Sébastien Bruno - Julien Bonnaire. Le premier, en poste avec le LOU, s’occupera de la mêlée fermée ; l'ancien troisième ligne tricolore, lui, sera en charge de la touche. Il est libre de tout engagement.

Huit matchs pour convaincre

L’annonce officielle devrait être faite ce mercredi midi. Galthié figurait sur une short-list validée par Jacques Brunel en compagnie de Franck Azema choix numéro un. Les noms de Pierre Mignoni ou Ugo Mola avaient également été cités. Devant, Sébastien Bruno était le deuxième choix, juste derrière Patrice Collazo et devant William Servat.

Les missions du staff technique seront validées dans les jours à venir. La mission de Jacques Brunel doit courir jusqu'à la Coupe du monde 2019 ; celle de ses adjoints n'est pour le moment programmée que pour le Tournoi des 6 Nations 2018 et la tournée du mois de juin en Nouvelle-Zélande. Entre ces deux périodes internationales, ils réintégreront leur club. Leur avenir à la tête du XV de France dépendra des résultats des Bleus sur les huit prochains matchs.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir