Guilhem Guirado, capitaine confirmé

  • Guilhem Guirado, capitaine confirmé
    Guilhem Guirado, capitaine confirmé
Publié le / Mis à jour le

Depuis la dernière Coupe du monde, Guilhem Guirado est considéré comme l’indiscutable capitaine des Bleus. Sur les vingt et un tests-matchs disputés par le XV de France ère Guy Novès, le talonneur a porté le brassard à dix-huit reprises, étant seulement relayés par Jules Plisson et Yoann Maestri. Mais l’arrivée d’un nouveau sélectionneur pose légitimement la question du capitanat.

De plus, un changement de meneur peut s’imposer dans une période aussi trouble. Mais pas dans le cas présent. Selon toute vraisemblance, Guilhem Guirado va être confirmé dans ses fonctions par Jacques Brunel. Les arguments en faveur d’un statu quo ne manquent pas.

Les deux hommes partagent un vécu commun conséquent. De novembre 2007 à mai 2011, le Gersois a entraîné le Catalan sous le maillot de l’Usap. Sur la période, ce dernier, alors âgé de 21 à 25 ans, compte plus de cent feuilles de matchs. Remplaçant de Marius Tincu lors de la finale victorieuse de juin 2009 face à Clermont, l’enfant d’Arles-sur-Tech avait amorcé sa fulgurante progression sous l’œil du manager. « Je connais particulièrement bien Guilhem, évoquait Jacques Brunel, la semaine dernière. Je trouve qu’il est très généreux, exemplaire. Après, je ne sais pas comment ça se vit à l’intérieur, mais c’est un garçon que j’aime bien… » Des compliments remarquables quand on connaît le tempérament, modéré, du Gersois.

Autre argument en faveur d’un maintien de Guilhem Guirado comme capitaine : l’opinion du nouveau sélectionneur est largement partagée en interne, en équipe de France comme au sein de la Fédération. Si son capitanat ne coïncide pas avec une période d’embellie sur le plan des résultats, ses qualités de meneur d’hommes et son investissement sont unanimement loués. Son appétence pour le combat plaît aussi et devrait se révéler très précieuse pour la reconquête tricolore. Le revers de la médaille étant son surmenage avec l’enchaînement de saisons à plus de 2 000 minutes…

Dernier élément plaidant en la faveur du Toulonnais : l’absence de candidats crédibles à sa succession. Les joueurs d’expérience - Louis Picamoles, Yoann Maestri, Wesley Fofana, Morgan Parra… - ne sont pas, pour des raisons diverses, actuellement installés au sein du XV de France.

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir