Biarritz, le strict minimum

  • Biarritz, le strict minimum
    Biarritz, le strict minimum
Publié le , mis à jour

Dans un match sans grandes envolées, le BO est péniblement venu à bout de Carcassonne 19-6.

Pour son premier match de 2018, Biarritz recevait Carcassonne avec deux objectifs simples : garder son invincibilité à domicile et se rassurer après la victoire peu convaincante, avant la trêve, face à Soyaux. Comme à son habitude, le BO réalisait 20 grosses premières minutes en posant ses bases dans le camp Audois. Si les Basques profitaient de leur mêlée dominatrice et d’une équipe de Carcassonne maladroite, ils se heurtaient à une solide défense des visiteurs. Face au mur jaune, ils devaient se contenter du pied de Pierre Bernard pour mener timidement 6-3 à la demi-heure de jeu. L’USC était réduite temporairement à 14, à cinq minutes de la pause, pour un plaquage haut de Domolailai sur Lucu. Sous une pluie continue rendant le ballon glissant, Pierre Bernard et Antoine Renaud ajoutaient trois points à leurs équipes respectives pour faire grimper le score à 9-3 à la mi-temps. Au retour des vestiaires, la pluie redoublait d’intensité et le BO, dans les 22 mètres de l’USC, préférait la touche aux points, après deux pénalités en sa faveur. Ce choix ne donnait rien et les deux équipes se tenaient dans un mouchoir de poche. Dans une rencontre toujours autant hachée, Pierre Bernard donnait six points d’avance aux siens à un quart d’heure de la fin, après avoir manqué une tentative trois minutes plus tôt (12-6, 65e). L’USC ne déméritait pas dans l’envie, à l’image de cette mêlée retournée sur introduction Biarrote, mais sa maladresse en touche (quatre lancers perdus en deuxième période) ne lui permettait pas d’espérer davantage. L’issue se décantait finalement à la 73e, après l’essai de Delai (lire plus bas), qui assurait la victoire aux rouge et blanc.

L’homme du match : Nemia Soqeta

Pour sa quatrième titularisation de la saison, le troisième ligne-centre a été le Biarrot le plus en vue. Le fidjien, avec ses multiples charges et ses bons relais dans le jeu debout, a été précieux pour son équipe.

L’essai du match : Celui d’Adriu Delai

Alors qu’il reste moins de dix minutes à jouer, et que le BO ne mène que de six points, Théo Dachary, sur un bon plaquage, permet à son équipe de récupérer le ballon dans ses 40 mètres. Maxime Lucu enclenche alors un contre petit côté, puis Kylan Hamdaoui prend le relai. L’arrière Biarrot sert Delai, qui ne se saisit pas de l’ovale, mais parvient à prolonger au pied, pour finalement aplatir le ballon juste avant la ligne de ballon mort.

Le fait du match : BJ Botha touché

Alors que le BO connaît une pénurie au poste de pilier droit, après les absences de Leandro Assi (raisons familiales), Mathieu Giudicelli (grippe) et Nephi Leatigaga (fracture de l’avant-bas), le seul droitier de métier, BJ Botha, est sorti blessé à la 18ème minute. Il a été remplacé par Johann Lourdelet, qui a assuré l’intérim au poste.

Les meilleurs :

À Biarritz : Bastien, Soqeta, Lucu À Carcassonne : Coste, Domolailai

Par Pablo Ordas  

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?