Béziers au bout du suspens ! (22-23)

  • Béziers au bout du suspens ! (22-23)
    Béziers au bout du suspens ! (22-23)
Publié le , mis à jour

Les Biterrois s’imposent à Aimé Giral à la dernière seconde de jeu grâce à un essai de l’ancien catalan Nawaqatabu et une transformation de Suchier. Quel exploit de l’ASBH qui remporte le derby et laisse exploser sa joie. Cruel pour Perpignan qui a fait la course en tête toute la rencontre, mais concède au final sa seconde défaite à domicile cette saison.

LE MATCH

Une attaque/défense et un match accroché à souhait. Ainsi pourrait être résumé le premier acte de ce derby indécis, où les Catalans, maîtres de la possession et du jeu, se sont constamment cassés les dents sur une arrière-garde biterroise très solide. Agressifs sur l’homme, rigoureux dans leurs placements et leur redistribution, les Héraultais ont étouffé leurs hôtes. Et profité aussi de quelques ballons de turnover pour se montrer dangereux offensivement. Au final, les deux équipes auront profité de l’indiscipline adverse (14 pénalités sur le premier acte) pour scorer et c’est l’Usap qui rentre aux vestiaires avec trois points d’avance. Avant de placer une accélération fatale aux visiteurs dès les premières minutes du second acte. Bousquet va à l’essai et l’ASBH prend un coup sur la tête dont elle a du mal à se relever. La physionomie du match s’est inversée. Perpignan domine les débats et s’échappe au score (19-6). Avant un autre rebondissement à l’heure de jeu. Les Héraultais marquent un essai de pénalité derrière mêlée et se relancent totalement. Ils remettent la main sur le ballon et font le siège du camp usapiste. Le match devient alors fou jusqu’à la fin et les deux équipes se livrent comme jamais. Sous pression constante, Perpignan plie sans jamais rompre. Les Rouge et Bleu ont la possibilité de prendre les points au pied à la fin pour décrocher le bonus défensif mais refusent. Et au terme d’une énième action interminable, c’est Nawaqatabu qui marque un essai et ramène l’ASBH à un point… Et Suchier transforme ! Victoire de Béziers.

L’ESSAI DU MATCH

Le coup d’œil d’Enzo Selponi et les jambes de Jonathan Bousquet. Derrière un regroupement sur les 22 mètres de Béziers, Tom Ecochard est à la manœuvre et le numéro neuf joue parfaitement le coup. Il éjecte rapidement le ballon côté ouvert pour Selponi qui s’aperçoit en lecture qu’il n’y a plus de couverture défensive côté héraultais. Le numéro dix tape alors un coup de pied rasant parfaitement dosé pour Jonathan Bousquet. Plus rapide que Sabri Gmir, l’ailier aplatit d’une main à quelques centimètres de la ligne. Une superbe action pleine de vitesse et de spontanéité.

L’HOMME DU MATCH

Jonathan Bousquet marque tous les points catalans et offre le succès à son équipe. Soirée presque parfaite pour l’ailier d’origine biterroise, qui n’aura connu qu'un échec au pied lors de cette soirée enchantée. Auteur d’un essai, son cinquième saison (son record avec l’Usap) et de vingt et un points au total, Bousquet a été l’homme fort de l’Usap. Décisif. A l’image du numéro dix biterrois Thibauld Suchier, héros de la rencontre.

LE TOURNANT

La tentative suicidaire d’Enzo Selponi qui relance Béziers. Que s’est-il passé dans la tête du demi d’ouverture à l’heure de jeu ? Sous pression devant sa ligne d’en-but, le numéro dix refuse de se dégager au pied et tente une passe incompréhensible, qui heurte un poteau et revient en jeu. L’essai est miraculeusement évité par Tom Ecochard, qui ne fait que retarder l’échéance. Sur l’action suivante, Béziers enfonce la mêlée catalane et inscrit un essai de pénalité. L’ASBH est totalement relancée au moment où elle semblait au plus mal. 

LES MEILLEURS

A Perpignan : Bousquet, Ecochard, Château, Brazo, Vivalda, Lemalu ; à Béziers : Suchier, Best, Bourdeau, Max, Touizni

Par Julien Louis 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?