Montauban ne perd pas pied

  • Montauban ne perd pas pied
    Montauban ne perd pas pied
Publié le , mis à jour

Grâce à un 100 % de Jérôme Bosviel (deux pénalités, un drop, une transformation) et un essai en contre de Lilo, Montauban redémarre l'année du bon pied en venant à bout de Colomiers (16-11) et prend de l'avance au classement où les Tarn-et-Garonnais consolident leur première place. Pour Colomiers, le bonus défensif n'est pas totalement immérité.

Le match

Un vrai match d'hiver à l'image de ceux disputés tout au long du week-end. Celui de ce dimanche dans la cuvette de Sapiac n'y a pas dérogé. Du vent, une pelouse grasse en raison de la pluie qui s'est abattu ces derniers jours sur Montauban, les conditions de jeu n'étaient pas forcément optimales. Elles n'ont pas empêché Montauban et Colomiers de développer quelques séquences intéressantes. Pour ce duel entre le leader sapiacain et le sixième columérin, véritable derby entre Tarn-et-Garonnais et Haut-Garonnais, il aura fallu attendre la 26ème minute de jeu pour voir l'équipe visiteuse ouvrir le score sur une pénalité de Joris Cazenave, à plus de 55 mètres (0-3).Après deux échecs de Sébastien Poet, le demi de mêlée récompensait son équipe entreprenante et bénéficiant de l'appui du vent. Montauban, en difficulté en mêlée fermée durant les trente premières minutes et contrarié en touche (quatre ballons perdus) en raison du vent, de l'alignement columérin et de l'absence de deuxième ligne de métier devait faire le dos rond.

Avant de se rebiffer avant la fin du premier acte, à la faveur de plusieurs pénaltouches qui mettaient à mal Colomiers. Agustin Costa Repetto devait sortir sur carton jaune à la 37ème et Jérôme Bosviel faisait revenir les siens (3-3). Durant le second acte, Montauban montrait un visage plus conquérant dans le sillage d'une conquête retrouvée. Jérôme Bosviel sanctionnait l'indiscipline des joueurs à la la Colombe avec une pénalité (52ème) et un drop (54ème) pour un score de 9-3. Montauban bien plus réaliste prenait une avance plus que confortable avec un essai en contre de Lilo à la 70ème minute après un ballon perdu par Colomiers (lire ci-dessous). Jérôme Bosviel transformait (16-3). Colomiers malgré son retard ne lâchait pas le morceau et Voretamaya inscrivait un essai à la 77ème minute. Taefu ne transformait pas (16-8). Colomiers, bien décidé à ne pas repartir les mains vides de son court déplacement voyait sur le renvoi montalbanais Clément Lagain prendre l'intervalle et déchirer le rideau adverse sur près de 50 mètres. L'USM se mettait à la faute et Colomiers prenait les points avec une pénalité dans les 22 mètres à la 82ème minute (16-11). Obtenant ainsi un bonus défensif mérité.

 

Le fait du match :

Colomiers ne concrétise pas sa domination des trente premières minutes Avec le vent dans le dos et un jeu développé qui leur a permis de rivaliser et de dominer leur sujet pendant trente minutes, ainsi qu'une conquête solide, les Columérins n'ont toutefois pas été récompensés de leur effort en inscrivant seulement trois points au tableau d'affichage. Tout l'inverse de Montaubau qui s'est montré réaliste sur ses temps forts.

 

L'essai du match : Lilo à la 70ème

Avec un retard de 6 points à l'approche des dix dernières minutes, Colomiers n'avait pas dit son dernier mot. Les banlieusards toulousains rentraient dans le camp montalbanais et dépassaient la ligne des quarante. Mais Sébastien Inigo échappait le ballon en sortie de ruck et un montalbanais récupérait la gonfle. Maxime Mathy envoyait un coup de pied de cinquante mètres et l'ailier tonguien de l'USM Lilo grillait la politesse à Sébastien Plazy à la course pour l'essai du break.

 

Les meilleurs :

à Montauban : Engelbrecht, Munoz, Sousa, Vaotoa, Bosviel, Mathy, Lilo.

à Colomiers : Macovei, Bézian, Onambélé, Maurino, Lagain, Timani.

 

Par Enzo Diaz

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?