Cotter, absent de marque

  • Cotter, absent de marque
    Cotter, absent de marque
Publié le / Mis à jour le

Le manager du MHR, s’il sera représenté par son manager sportif, sera le seul patron de staff du top 14 à ne pas se rendre à marcoussis pour cette première réunion plénière.

Dans nos colonnes, vendredi. Bernard Laporte annonçait : « 99 % des managers ont dit oui pour venir lundi. Il manque juste l’accord du club de Montpellier. » Absence qui n’avait rien d’anecdotique. Parce que le MHR fait la course en tête en Top 14 et que plusieurs de ses hommes, au premier rang desquels Yacouba Camara, sont de potentiels internationaux français. Effectivement, alors que la FFR avait sollicité l’ensemble des présidents du Top 14 avant d’inviter les patrons de staff, tous avaient donné leur agrément pour une libération ce lundi. Tous sauf Mohed Altrad et Vern Cotter. Le problème ? « Un timing trop serré », alors que le club héraultais prépare un déplacement décisif pour son avenir à Exeter samedi. Le Néo-Zélandais se voyait mal quitter ses troupes sur un jour de travail alors que celui de repos est fixé au mercredi. Mais ne pas voir le MHR représenté à Marcoussis aurait certainement fait tache. Alors un compromis a été trouvé : c’est le manager sportif du MHR, Davy Kanhye qui sera présent au CNR. Et Cotter se serait déjà entendu avec Jacques Brunel afin d’échanger. Reste que sa « non présence » pose question quand le président de la Fédération entend rassembler l’ensemble des managers du championnat derrière le XV de France.

Le sponsoring maillot en question 

Surtout, si les raisons avancées par Cotter sont légitimes en cette semaine particulière, difficile de ne pas évoquer les liens entre Mohed Altrad et la Fédération. Autant que le timing. Car ce lundi, le Comité directeur de la FFR se réunit aussi et il sera question du sponsor maillot du XV de France. Or, Altrad est un candidat déclaré et pressenti (voir page 31). Pourtant, vendredi, le comité d’éthique et de déontologie du rugby français, saisi par les présidents de club, a recommandé la mise en place de « garde-fous pour garantir l’absence de toute possibilité de favoritisme de la part de la FFR vis-à-vis du club dont l’entité propriétaire est le partenaire maillot », comme l’a indiqué la LNR dans un communiqué. Et d’estimer « qu’il n’a pas, en l’état, connaissance de mécanismes prudentiels envisagés par la FFR qui seraient de nature à offrir des garanties suffisantes. » Assez pour remettre les choses en cause ? Pas sûr, mais il aurait été sûrement malvenu de la part de Mohed Altrad de n’envoyer personne à Marcoussis.

Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir