Une finale Giteau - pocock

  • Une finale Giteau - pocock
    Une finale Giteau - pocock
Publié le , mis à jour

La finale de la top league est désormais connue : Les wildknights, club du flanker australien David Pocock, affrontera celui de Matt giteau, suntory. les deux wallabies, dans leurs registres respectifs, ont été admirables.

Deux monuments du rugby australien vont donc se retrouver en finale du championnat de Top League japonaise : d’un côté le brillant flanker David Pocock, et de l’autre le toujours génial ouvreur Matt Giteau. Soit rien moins que deux des héros du dernier Mondial. Pas mal non ? Malgré son protectionnisme (les équipes n’ont le droit qu’à trois joueurs étrangers sur la feuille de match), le championnat japonais est riche, alors ses équipes recrutent peu mais de la qualité comme en témoignent les présences des deux Wallabies dans la finale qui se jouera samedi. Dans la première demi-finale, les Suntory Sungoliaths de Matt Giteau et Sean McMahon ont largement dominé les Yamaha Jubilo de l’oublié Ayumu Goromaru sur le score de 49 à 7. Un véritable récital dans lequel Giteau a joué sa partition avec pas moins d’un essai et six transformations marquées. L’affaire fut si vite réglée que le staff de Suntory a choisi de préserver Giteau en vue de la finale, puisque l’ex-génie du RCT fut remplacé dès la 46e minute.

 

L’autre demi-finale fut nettement plus disputée. Elle opposait les Toyota Verblitz (où a rebondi l’ex-arrière grenoblois Gio Aplon) aux Panasonic Wildknights de David Pocock et Digby Ioane. Globalement dominateurs sur la rencontre notamment avec deux essais de trois quarts, le premier d’ailier international Kenki Fukuoka et de Digby Ioane, les coéquipiers de Pocock ont ensuite vu leurs adversaires revenir en fin de partie avec un essai de Jamie Henry. Dominateurs en mêlée, Toyota a même failli signer en hold-up retentissant en fin de rencontre, mais les Wildknights se sont littéralement sacrifiés en défense pour leur barrer la route de la finale. David Pocock a notamment abattu un travail de titan dans ce secteur, comme à son habitude. Entre le génie offensif de Giteau et la toute-puissance défensive de Pocock, on a hâte de voir ces deux-là s’affronter samedi prochain.

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?