«Très, très acceptable»

Richard Caravacca, manager de Blagnac Rugby Féminin.

Vous reprenez le championnat le 14 janvier par un déplacement à Rennes. Après huit journées, que retirez-vous de cette première phase de championnat ? 

Dans l’ensemble, cette première partie est très, très acceptable puisque nous sommes situées dans le quatuor de tête et, surtout, nous avons une avance de six longueurs sur Rennes, le dernier non qualifiable. À ce jour, l’équipe fanion a livré huit matchs officiels, décroché cinq victoires pour un passif de trois défaites. Deux nous laissent de gros regrets, celle à domicile face à Lille-Métropole. Le match est perdu sur un score de 20-22 et pourtant, sur cette partie, nous avons eu la totale maîtrise des débats.

Malheureusement, il y a eu un passage à vide qui nous a été fatal. Lille est revenue dans la partie et a réussi à s’imposer. Sur le plan comptable, c’est une perte de trois points au classement. Le déplacement à Montpellier est une prestation que nous devons oublier. Pendant vingt-cinq minutes, le contenu est excellent. On mène au score (10-0). Soudain, l’édifice s’est écroulé. L’équipe a totalement déjoué. Au final, l’addition a été très sévère (41-10). Ce revers a été dans un sens, un mal pour un bien. Tout le groupe s’est ensuite remis en question. Et ce n’est pas par hasard que nous avons achevé la phase aller du championnat par deux victoires bonifiées face à Romagnat et Bobigny.

Romagnat et Bobigny sont vos matchs références ?

Tout à fait ! Outre le gain de dix points, l’équipe a respecté les consignes, les plans de jeu. Tout a été parfait. Petit à petit, elle commence à s’adapter au nouveau plan de jeu. En revanche, le bémol de ces deux derniers matchs, c’est la perte sur blessure de deux joueuses cadres. L’arrière, Charlotte Torres, a été victime d’une fracture du métacarpe. La centre Elodie Houle souffre d’une rupture des ligaments croisés.

Vous êtes actuellement quatrième et qualifiable. Vous voulez vous stabiliser à cette place ou ambitionner autre chose ?

La qualification pour la demi-finale est le premier objectif. La participation à la demi-finale n’est pas une fin en soi, si nous avons l’occasion d’obtenir une place en finale, on ne s’en privera pas. Pour cette seconde phase, le gain de la troisième place fait partie de nos ambitions de cette nouvelle saison. Justement, il ne va pas falloir manquer la reprise. Le 14 janvier, on effectue un difficile déplacement à Rennes. Le 21 janvier, c’est la réception du Stade toulousain. Deux rendez-vous que nous espérons conclure par deux victoires.

Blagnac Rugby Féminin, c’est aussi l’équipe B championne de France 2017. Comment se comporte-t-elle dans son championnat de Fédérale 1 ?

Les résultats sont excellents. Au sein du groupe de dirigeants, nous sommes très contents du comportement de cette équipe qui est composée d’anciennes et de jeunes. L’amalgame est parfait. En ce qui concerne, le classement, l’équipe est actuellement deuxième. Elle n’a connu qu’à deux reprises la défaite face à une excellente équipe de Mont-de Marsan (15-21) et Castres (3-13). Sincèrement, l’équipe B apporte son lot de satisfaction. Le titre qu’elle a remporté l’an dernier, elle a les atouts pour le conserver.