Tyrosse et l’UBB se sont unies

  • Tyrosse et l’UBB se sont unies
    Tyrosse et l’UBB se sont unies
Publié le , mis à jour

TYROSSE - FéDéRALE 1 Les Tyrossais ont concrétisé leur vœu d’une collaboration officielle avec Bordeaux-Bègles. L’engagement réciproque est sérieux et très prometteur.

Comment ceux qui n’ont pas une vision éclairée des histoires respectives de l’US Tyrosse et de Bordeaux-Bègles pourraient-ils savoir que depuis Pepe Dizabo, avant-hier, à Pablo Uberti et Dylan Dicharry aujourd’hui, en passant par Foulgot, Accoceberry ou Auzqui, les liens entre les deux clubs n’ont jamais été rompus. Ils sont même solidement renforcés depuis quelques jours et l’officialisation de la collaboration étroite entre l’UST et l’Union. L’opération organisée à l’occasion de la réception de Lyon par les Bordelais a d’abord consisté en une réunion de travail très constructive regroupant le matin les techniciens girondins David Ortiz, Nicolas Zénoni, Michel Maillet et Bertrand Dedieu, et une quinzaine d’éducateurs tyrossais autour du responsable du centre d’entraînement de l’UST, Adel Fellah. Des axes de travail ont été définis et des actions communes programmées. A l’heure du déjeuner à Chaban-Delmas, la forte délégation de l’UST conduite par les présidents Christian Laclau et Nicolas Sarrouet a rejoint le président de l’UBB Laurent Marti, Guy Accoberry, Vincent Gerbaud, et les échanges ont été particulièrement riches. En extrapolant un peu, au ras du terrain, cette relation d’intérêt général sur le sujet de la formation entre Laclau (FFR) et Marti (LNR) pourrait s’avérer productive. Mais au présent, le président de l’Union n’a pas caché sa satisfaction : « C’est lié aux bonnes relations entretenues entre Tyrosse et nous. Christian Laclau est passé par mon ami Vincent Gerbaud et Guy Accoberry, pour nous exprimer son message ambitieux. C’est un rapprochement formateur pour que les jeunes tyrossais soient bien aiguillés. J’ai dit à « Popo « Laclau que c’était une excellente idée et que nous étions assez fiers qu’un club légendaire, historique, l’un des berceaux du rugby comme Tyrosse vienne nous solliciter. C’est une première pour nous, nous avons de bonnes relations avec quasiment tous les clubs mais là ça va un peu plus loin et nous en sommes ravis. » Dans un souci de concision mieux vaut recueillir l’expression des acteurs de cette retentissante histoire. Popo Laclau enthousiaste : « Notre objectif c’est de donner une perspective de haut niveau à nos jeunes à gros potentiel et à notre formation qui est excellente. Et en contre partie avoir un retour de l’UBB pour des joueurs de moins de 23 ans qui ont besoin d’une étape en Fédérale avant le Top 14 ou la Pro D2. Il faut savoir que nous ne sommes pas que Tyrosse, nous sommes un rassemblement Côte Sud Landes avec Capbreton/Hossegor, Soustons et Saint-Jean-de-Marsacq qui abrite trois équipes de M14, trois de M16 et 3 de M18. Dans notre rapprochement, l’UBB s’engage à ne pas prendre un jeune avant 18 ans. Nous avons la même philosophie et j’ai dit à Laurent (Marti) que nous voulions être en quelque sorte leur académie un peu retirée. Nous voulons nous enlever du carcan de notre secteur entre Biarritz, Bayonne ou Dax qui viennent nous chercher des jeunes en minimes pour ensuite les laisser de côté. Nous travaillons sur ce projet depuis le mois d’août et nous avons laissé le secteur technique et sportif en assurer la mise en place. François Gelez, Adel Fellah, Jean-Pierre Brauge, David Ortiz, Michel Maillet se sont beaucoup investis. Nous avons aussi des jeunes qui viennent faire leurs études à Bordeaux et ils auront accès aux structures d’entraînement de l’UBB. Ma relation avec Laurent Marti est très bonne, il n’a jamais été question d’argent entre nous. Il a simplement donné son accord pour que nous emmenions une cinquantaine de nos partenaires sur un match à Chaban. Ce sont des rapports très conviviaux. » 

Exigences

Adel Fellah très heureux de ce partenariat : « Nous allons travailler sur les échanges de pratiques au niveau de la formation de cadres ; sur la création de rassemblements et d’entraînements en commun ; on va surtout se calquer sur leur modèle de plan individuel de formation (PID) en termes d’exigences physiques et techniques. L’UBB va nous aider à recoller aux catégories d’élite jeunes. Dernier angle, pouvoir bénéficier des réseaux de l’UBB et de la position stratégique de Bordeaux et de ses universités. Comme nous, l’UBB défend le projet de vie du jeune joueur et c’est très important à nos yeux. Nous avons été remarquablement accueillis, le socle a été posé et nous allons maintenant aller plus loin. » Lancement réussi.

Par Gérard PIFFETEAU

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?