Biarritz fait plier Grenoble

  • Biarritz fait plier Grenoble
    Biarritz fait plier Grenoble
Publié le

Après une première période très accrochée, qui voyait le BO ne mener que de trois points, les Basques ont fait craquer une équipe de Grenoble trop indisciplinée, pour l’emporter 37-14.

Le BO, cinquième au classement avant cette journée, recevait Grenoble (4e), ce soir à Aguiléra. L’occasion, pour les Basques, de rattraper un concurrent direct aux phases finales. Comme souvent cette saison, les rouge et blanc réalisaient une entame axée sur l’offensive. Face au vent, ils n’hésitaient pas à porter le ballon et préféraient la pénaltouche aux points au quart d’heure de jeu. En supériorité numérique après le carton jaune reçu par Visinia, le choix des Biarrots allait se montrer payant. Après trois touches à 5 mètres de l’en-but Isérois, Chambord filait ouvrir le score derrière un bon groupé-pénétrant pour concrétiser le bon début des rouge et blanc (7-0, 13e). La réponse Grenobloise était immédiate. Dans un premier temps, les visiteurs se heurtaient à une défense Biarrote bien organisée, qui allait finalement craquer à la 20e, avec un essai de Dupont dans l’angle du terrain. Après la transformation de Mélée, les deux équipes étaient dos à dos. Dans une rencontre marquée par des mêlées difficilement jouées, Synaeghel, puis Edwards recevaient tour à tour un carton jaune. Et juste avant la pause, sur une nouvelle mêlée, Bernard ajoutait trois points à son équipe qui virait en tête à la pause (10-7). Le BO revenait tambour battant dans le second acte. Les Basques n’étaient pas loin d’inscrire un deuxième essai, mais devaient se contenter du pied de Pierre Bernard pour prendre le large après deux pénalités (16-7, 55e). Alors que la pluie s’invitait dans la rencontre, les locaux faisaient le break peu avant l’heure de jeu, en obtenant un essai de pénalité (23-7, 57e). Plus agressifs dans les rucks et dans le jeu au sol, à un quart d’heure de la fin, les Biarrots marquaient un troisième essai par Hamdaoui, pour rêver de bonus. Du côté Grenoblois, le second acte tournait au cauchemar lorsque Manu venait faire enfler le score à 37-7 à quelques minutes de la fin. Le FCG pouvait se consoler en privant les Biarrots du bonus à la sirène, avec un essai de Jacquot. Un point en moins qui pourrait compter en fin de saison entre les deux concurrents.

L’essai du match : Bernard pour Manu

Après la passe au pied du bonus défensif la semaine dernière, Pierre Bernard a livré une nouvelle passe décisive ce soir. Alors que les Basques approchaient dangereusement de la terre promise,l’ouvreur Biarrot ajustait une belle passe au pied en direction de la touche pour… Felipe Manu en position d’ailier.

L’homme du match : Chambord adroit, les touches décisives

Le talonneur Biarrot a livré une copie très propre ce soir. Auteur d’un sans-faute sur ses lancers en touche, il a mis le BO sur le droit chemin en marquant le premier essai des siens. Puis, c’est après une nouvelle touche que les hommes de Gonzalo Quesada ont fait le break au retour des vestiaires. Un break décisif.

Le fait du match : Biarritz plus fort sur les ballons portés

Ce soir, le pack rouge et blanc a livré une belle prestation sur les mauls. En première période, les avants Biarrots ont fait reculer les Grenoblois avec au bout un essai de Chambord. Puis, dans le second acte, c’est sur un nouveau ballon porté près de l’en-but Isérois que les Basques ont fait pencher la balance en leur faveur.

Les meilleurs :

À Biarritz : Chambord, Nabou, Bastien, Dubarry, Lucu, Arrate, Hamdaoui

À Grenoble : Uys, Swerling, Valencot, Gelin.

Par Pablo Ordas 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?