Dax enterre Narbonne

  • Dax enterre Narbonne
    Dax enterre Narbonne
Publié le

Dans le match de la mort, Dax a surclassé son concurrent direct au maintien chez lui (13-41).

LE MATCH :

Une rencontre qui sentait la poudre. Le premier match couperet de cette saison 2017/2018 opposait deux formations en grande difficulté. Relégable, Narbonne avait enfin l’occasion de sortir de la zone rouge aux dépens de son adversaire du soir. Des Landais vainqueurs qu’une seule fois lors de leur neuf dernières oppositions. Le match de la mort, le match de la peur pour deux clubs tout proche de la Fédérale 1. Sur ses terres, le Racing n’avait pas le droit à l’erreur. Surtout face à son concurrent direct au maintien. En bref, ce Narbonne-Dax devait mettre un nom sur l’écurie qui devrait accompagner Carcassonne à l’étage inférieur. Dans un match où la tension se lisait sur chaque regard, ce sont les Dacquois qui sont parvenus à briller les premiers. Dès la troisième minute de jeu, Saki Bureitakyaca refroidit le Parc des Sports et de l’Amitié. Son compère de l’autre aile Jean-Matthieu Alcalde l’imite peu avant la pause. Narbonne aura pris le temps de répliquer par Paulino, mais les Dacuqois virent en tête au terme du premier acte. On craignait que le RCNM s’enfonce dans ses doutes… Narbonne va faire pire. Totalement absents et hors sujets, les Audois vont encaisser quatre autres essais en seconde période. Dont un nouveau de Bureitakiaya dès la reprise. Martin Prat, Thibaud Dréan et Olivier Klemenczak viendront parfaire le festival landais. Auréolé du bonus offensif. Dax réalise l’impensable et s’offre une victoire déterminante pour le maintien. Narbonne sombre. 

L’ESSAI : BUREITAKYACA DONNE LE TON (3E)

Il ne fallait pas arriver en retard au Parc des Sports et de l’Amitié. 3e minute, Narbonne se montre dangereuse sur sa première offensive. Mais sur une première approximation audoise, l’ailier fidjien Sakiusa Bureitakyaca surgit et terrasse les Orange et Noir d’une interception salvatrice. Dax mène la danse, et ne va pas jamais être rejoint. Le début du récital landais.

LE TOURNANT : BUREITAKYACA, SI FACILE (42E)

Devant au score de six longueurs, Dax va sécuriser son succès dès l’entame de la seconde période. Au milieu de quinze joueurs jargonnais apathiques, Sakiusa Bureitakyaca se faufile et fait encore parler sa vitesse. Comme dans du beurre, l’ailier de Dax s’offre un doublé à peine croyable. Les largesses défensives du RCNM ont été fatales ce vendredi…

LE JOUEUR : OLIVIER KLEMENCZAK

Un homme en forme parmi tant d’autres ce soir à Dax. Le très prometteur trois-quart centre Olivier Klemenczak, en partance pour le Top 14 et le Racing 92 la saison prochaine, a mis à mal la défense narbonnaise. Véloce, intenable, Olivier Klemenczak a paraphé sa prestation d’un essai personnel.

Par Emilien Vicens

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?