Carcassonne sur le fil

  • Carcassonne sur le fil
    Carcassonne sur le fil
Publié le

Les Audois, battus la semaine dernière à domicile contre Mont-de-Marsan, se sont imposés à Vannes au bout du suspens.

LE RÉSUMÉ 

A la pause, le sentiment de frustration était grand. Tant au niveau des supporters de l’équipe vannetaise que des responsables techniques. le RC vannes avant donné une image plutôt négative, voire affligeante même et sans consistance. La faute à une multiplicité de mauvais choix, de maladresses dans la conduite du jeu, de ballons perdus dans les zones de rucks, de touches mal assurées et un triple ratage sur des opportunités d’essai. « Cette équipe de Vannes me respecte pas son adversaire » a même entendu dans les tribunes. Incapable d’asseoir une quelconque domination que ce soit dans le jeu au ras et au large, sans capacité affichée à peser sur les évènements, le RCV se montra impuissant à franchir le premier rideau. D’où cette impression d’inachevé à la pause avec un 6-7 qui respirait l’indigence. Le scénario se répéta en seconde période, avec une équipe du RCV incapable de hausser son niveau de jeu. Les changements (Vola, Tafili devant, Abiven en troisième ligne et Mourot à l’heure de jeu ne changèrent rien à l’affaire. Avec obstination et un peu plus de cohérence, Carcassonne parvint même à prendre sur des séquences de jeu l’ascendant sur un ensemble vannetais à la dérive au niveau de l’inspiration.

LE FAIT DU MATCH

la tentation était grande de n’avoir aucun fait de match à retenir, tant le débat fut d’une telle indigence… jusqu’à la sirène avec cette pénalité acquise pour les Audois sur une mêlée tournée (la dernière). En l’absence de Lescalmel sorti, Bosch ne s’est pas posé de question pour enquiller à 40 m le coup de pied de la victoire.

L’HOMME DU MATCH

Parce que c’est lui qui a offert la victoire aux Audois, son pied n’aura pas tremblé, la désignation de Gilles Bosch entré en jeu au lieu et place de Antoine Lescalmel à seulement 9 minutes du coup de sifflet final. Coaching judicieux de Christian Labit

LES MEILLEURS JOUEURS

VANNES :Hickes, Boléinaivalu, Cramond, Picault, Moeké.

CARCASSONNE : Burduli, Domolailai., Tuilagi, Coste, Broderie

Par Didier Le Pallec

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?